NOUVELLES

Un ralentissement dans le secteur manufacturier contribue au recul des marchés

02/01/2014 05:15 EST | Actualisé 04/03/2014 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a amorcé 2014 avec un léger recul, jeudi, après la publication de données montrant que le secteur manufacturier continue de croître, mais à un rythme plus lent.

L'indice composé S&P/TSX a cédé 27,36 points, à 13 594,19, des pertes générales ayant été restreintes par de forts gains dans le secteur aurifère, grâce à un rebond de deux pour cent du prix de l'or.

Le huard a perdu un élan de début de séance, terminant la journée en recul de 0,33 cent, à 93,69 cents US, alors que le dollar américain s'est renforcé par rapport à d'autres devises.

Les pertes à Wall Street ont été plus marquées. Les investisseurs ont retraité en ce début 2014, après des gains importants pour l'année, malgré de nouvelles preuves que les mises à pied aux États-Unis sont réduites et que l'embauche devrait demeurer stable. Le département du Travail a indiqué que le nombre d'Américains ayant fait des demandes d'assurance-emploi a chuté de 2000 la semaine dernière à un taux désaisonnalisé de 339 000.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a perdu 135,31 points, à 16 441,35, tandis que l'indice du Nasdaq a décliné de 33,52 points, pour s'établir à 4143,07. L'indice de référence S&P 500 a cédé 16,38 points, à 1831,98.

Aux États-Unis, les plus récentes statistiques de l'Institute for Supply Management sur le secteur manufacturier américain ont montré une expansion au ralenti, son indice s'établissant à 57, en léger recul par rapport à 57,3 en novembre.

L'indice PMI de la Banque Royale des directeurs d'achats de l'industrie manufacturière canadienne a aussi montré un ralentissement de la croissance du secteur. L'indice a été de 53,5 en décembre, par rapport à 55,3 le mois précédent.

Et deux enquêtes sur le secteur en Chine ont également dénoté, jeudi, un ralentissement de l'activité des fabricants en décembre, l'indice principal ayant décliné à 51 comparativement à 51,4 en novembre sur l'échelle de 100. Tout résultat supérieur à 50 montre une expansion.

L'indice des directeurs d'achats de l'industrie manufacturière dans la zone euro pour décembre a été confirmé à 52,7 tel qu'anticipé.

Les prix des matières premières ont connu une séance mitigée dans la foulée des statistiques sur le secteur manufacturier, le pétrole trébuchant de 2,98 $ US sur le Nymex, à 95,44 $ US le baril.

Un billet vert ayant repris de la vigueur a aussi écrasé les prix, puisqu'il rend les matières premières détaillées en dollars — comme le pétrole — plus coûteuses pour les acheteurs utilisant d'autres devises.

Le secteur énergétique sur le TSX a décliné de 0,73 pour cent, alors que le titre de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a cédé 59 cents, pour s'établir à 35,35 $.

Le secteur des métaux de base a reculé de 0,24 pour cent, tandis que le cuivre pour livraison en mars a fondu d'un cent, à 3,38 $ US la livre.

Le prix de l'or pour livraison en février a fait un bond marqué de 22,90 $ US, à 1225,20 $ US l'once, et le secteur aurifère a avancé d'environ 4,45 pour cent.

PLUS:pc