NOUVELLES

Mantha et Reinhart aident le Canada à vaincre la Suisse 4-1 en quarts

02/01/2014 01:53 EST | Actualisé 04/03/2014 05:12 EST

MALMÖ, Suède - Anthony Mantha a marqué au moyen d'un tir de punition tandis que Griffin Reinhart a connu un match d'un but et une aide et le Canada a vaincu la Suisse 4-1 pour atteindre les demi-finales du Championnat du monde de hockey junior.

Les Canadiens y affronteront les Finlandais, samedi. Ces derniers sont venus de l'arrière pour l'emporter 5-3 contre la République tchèque en quarts de finale.

«Il s'agit d'une bonne équipe, on l'a vu en matchs préparatoires, a déclaré Reinhart. Chaque match à partir de maintenant sera difficile. On devra faire preuve de beaucoup de discipline et respecter le plan de match.»

Curtis Lazar et le défenseur Derrick Pouliot ont inscrit les autres buts du Canada, qui a une fiche à vie de 20-0-0 avec 130 buts marqués et seulement 34 filets encaissés face à la Suisse au Mondial junior.

Les Finlandais devraient procurer un test semblable aux Suisses au Canada, avec l'accent mis sur le jeu d'équipe et la défensive. La Finlande compte toutefois sur de dangereux marqueurs, dont le capitaine Teuvo Teräväinen.

«Ce sera un match intense, a dit Lazar, qui s'est inscrit à la marque pour une troisième rencontre consécutive. Nous tentons tous d'atteindre la finale, mais on doit prendre ça un match à la fois et continuer de jouer notre style de jeu.

«Nous les avons affrontés en matchs préparatoires, alors nous devrons visionner cette rencontre et voir s'ils ont changé quoi que ce soit. Mais on se concentre sur notre jeu. Il n'y a pas de place à l'erreur et nous devrons jouer notre meilleur hockey.»

L'affrontement de jeudi n'a pas été aussi facile que les précédents face à des Suisses travaillants et disciplinés, en dépit de l'appui des 2580 spectateurs en majorité pro-Canadiens. La foule, fort animée, a passé une bonne partie de la rencontre à scander le nom du gardien Zachary Fucale.

La formation canadienne a été confrontée à la trappe des Suisses pendant toute la rencontre, mais a réussi à inscrire le premier filet du match pour la première fois en cinq sorties à ce tournoi, quand Reinhart a profité du travail de Scott Laughton, qui a placé la rondelle dans l'enclave avant que le défenseur ne la frappe jusqu'à ce qu'elle se retrouve derrière le gardien Melvin Nyffeler, à 18:08 de la première.

«Je commence à retrouver mes mains, à dit Reinhart, qui a raté les trois premiers matchs en raison d'une suspension. Je suis plus confortable sur la patinoire.»

Mantha a inscrit ce qui s'est avéré le but gagnant à 9:04 de la deuxième, après qu'un mauvais changement des Suisses eut forcé Lukas Balmelli à accrocher l'attaquant canadien, qui allait s'échapper.

L'entraîneur-chef Brent Sutter voulait envoyer le compagnon de trio de Mantha Jonathan Drouin prendre le tir de pénalité, mais les règles stipulent que le joueur accroché doit effectuer le lancer.

Mantha était nerveux. Il a plus tard admis qu'il n'est habituellement pas à son mieux en tirs de barrage, mais il a fait une belle feinte pour mettre la rondelle sur son revers et battre Nyffeler pour faire 2-0.

«Je n'étais pas vraiment prêt, mais quand ils m'ont fait signe, je me suis préparé, a dit Mantha, dont il s'agissait du cinquième but et 11e point. Le gardien a bougé sa jambière droite en premier, alors je savais que je pouvais aller du côté droit. C'est ce que j'ai fait.

«J'ai confiance en pas mal tous les aspects de mon jeu, mais en fusillade, je n'ai qu'un taux de succès de 27 pour cent, ce qui n'est pas très bon. Peut-être que je ne suis pas le plus confiant en tirs de pénalité, mais aujourd'hui, j'ai marqué et j'étais plutôt content.»

Nico Dunner a ramené les Suisses à un but dans la dernière seconde de la deuxième, quand il a fait dévier un tir de Mirco Müller, qui a peut-être touché au genou de Sam Reinhart. Après une révision vidéo, on a jugé que Dunner n'avait pas touché la rondelle plus haut que la hauteur permise et le but a été accordé.

Lazar et Pouliot ont toutefois mis le match hors de portée en marquant en troisième.

«Nous savions que ça ne serait pas un match facile, a dit Sutter. Toute la pression était sur nous. Ils n'avaient rien à perdre. Nous savions qu'ils allaient offrir leur meilleur hockey et qu'il nous faudrait respecter notre plan de match. Outre le fait que nous ayons écopé de trop de pénalités en troisième, je pense que nous avons bien fait.»

Le Canada est assuré de terminer parmi les quatre premières équipes au classement pour une 16e année de suite. Les Canadiens ont toutefois perdu en demi-finale et ont été exclus du podium il y a un an à Oufa, en Russie.

PLUS:pc