NOUVELLES

L'Irak arrête le chef d'un groupe pro-iranien après des tirs sur l'Arabie

02/01/2014 07:10 EST | Actualisé 04/03/2014 05:12 EST

Les forces de sécurité irakiennes ont arrêté jeudi le chef d'un groupuscule chiite pro-iranien qui avait revendiqué des tirs d'obus de mortier sur l'Arabie saoudite en novembre, a rapporté un colonel de police.

Wathiq al-Battat, commandant de Jaych al-Mokhtar, a été arrêté sur l'avenue Palestine à Bagdad, a précisé cet officier sans toutefois préciser s'il avait été arrêté pour les tirs d'obus ou pour d'autres accusations.

En novembre, six obus de mortier étaient tombés sur une zone frontalière du nord-est de l'Arabie saoudite proche de l'Irak sans faire de victime selon les autorités du royaume, une attaque sans précédent revendiquée par Jaych al-Mokhtar qui l'avait qualifié d'"avertissement à l'Arabie saoudite", accusant le royaume d'être hostile aux chiites.

Diplomates et responsables irakiens de la sécurité affirment régulièrement que Jaych al-Mokhtar n'est pas un mouvement représentant une menace importante, mais ces tirs étaient intervenus en plein tumulte dans la région affectée par le conflit en Syrie, voisine de l'Irak.

Ryad soutient les rebelles, majoritairement sunnites, qui combattent les troupes syriennes du régime de Bachar al-Assad, dont les grands alliés sont l'Iran chiite et les mouvements armés chiites en Irak et au Liban.

mah/wd/sbh/faa

PLUS:hp