NOUVELLES

Le prix du nickel pourrait augmenter en 2014

02/01/2014 02:14 EST | Actualisé 03/03/2014 05:12 EST

L'année 2014 s'annonce meilleure pour le nickel. Toutefois, les analystes affirment qu'il ne faut pas encore s'attendre à ce que son prix atteigne les sommets des dernières années. Une légère hausse serait tout de même bien accueillie par les minières, qui sont en pleine restructuration.

Pour la première en 35 ans, la minière Vale s'apprête à ouvrir une nouvelle mine de nickel à Sudbury en 2014.

L'investissement de 759 millions de dollars est majeur, selon la porte-parole de l'entreprise à Sudbury, Angie Robson, et ce, en dépit du prix du nickel, qui se maintient autour des coûts de production.

Elle explique que la minière se restructure pour demeurer compétitive. « On réduit les coûts, on élimine le gaspillage, on trouve des économies et des façons d'être plus efficace », soutient Mme Robson.

Il s'agit de la bonne solution, selon le professeur en stratégies minières de l'Université Laurentienne, Jean-Charles Cachon, qui estime que les minières doivent aussi en profiter pour moderniser leurs installations.

« Le gros défi est de trouver de nouveaux gisements dans des régions faciles d'accès et qu'il est possible d'exploiter à des prix raisonnables », dit-il.

L'offre de nickel demeure supérieure à la demande, mais selon M. Cachon, si la Chine se remet à acheter des métaux, son prix pourrait grimper légèrement d'ici la fin de 2014.

L'analyste de la Banque Royale du Canada, Dawn Desjardins, abonde dans le même sens. « Ce ne sera pas gigantesque, mais stable et légèrement à la hausse », croit-elle.

Les prix pourraient atteindre les sept dollars la livre, mais pas les 9 à 10 dollars espérés.

Actuellement, le prix du nickel se situe sous les sept dollars la livre depuis de nombreux mois. Il a déjà grimpé à plus de 12 dollars la livre entre 2010 et 2011.

D'après un reportage de Daniel Blanchette Pelletier

PLUS:rc