NOUVELLES

Hydro-Québec demande à la population de réduire sa consommation d'électricité

02/01/2014 11:13 EST | Actualisé 04/03/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - En raison de la vague de froid qui s'est abattue sur la province, Hydro-Québec anticipe une consommation d'électricité plus importante dans les prochains jours et indique que les pannes recensées sur le territoire jeudi soir pourraient ne pas être étrangères à cette demande hors de l'ordinaire.

À 22 h jeudi soir, un peu plus de 2800 pannes étaient rapportées par la société d'État, principalement dans les régions de Montréal, de Lanaudière, de la Montérégie et de Chaudière-Appalaches. Une heure plus tôt, le bilan des pannes s'élevait à un peu plus de 4000.

Louis-Olivier Batty, porte-parole d'Hydro-Québec, explique qu'en raison des grands froids, la consommation d'électricité des citoyens peut augmenter et créer une pression accrue sur le système de distribution par secteur.

Hydro-Québec prévoyait d'ailleurs que la consommation des Québécois allait probablement atteindre ou dépasser la pointe historique du 23 janvier 2013, qui s'était élevée à 38 797 mégawatts.

Une demande accrue peut parfois déclencher les systèmes de protection du réseau et ainsi provoquer une panne.

Dans de tels cas, assure M. Batty, les pannes sont de courtes durées.

«Lorsque le problème est lié à un disjoncteur qui a réagi à une trop forte demande, tel un fusible, alors nous pouvons trouver une solution très rapidement», indiquait-il jeudi en soirée.

Hydro-Québec demande aux Québécois de faire attention à leur consommation d'électricité aux heures de pointe, particulièrement vendredi entre 6h et 9h et entre 16h et 20h.

Hydro-Québec rappelle que l'utilisation de l'eau chaude est un facteur particulièrement important de consommation énergétique.

On conseille également de reporter de quelques heures l'utilisation d'appareils particulièrement énergivores comme la sécheuse et le lave-vaisselle.

Enfin, on suggère aussi de réduire le chauffage d'un ou deux degrés dans l'ensemble des pièces de la maison, surtout celles inoccupées.

«Lorsqu'il y a des vagues de froid, Hydro-Québec met en place divers moyens pour faire face à cette situation-là, mais afin de se donner une marge de manoeuvre additionnelle, (on) lance un appel à la population», précise M. Batty, qui ajoute que le public se montre généralement ouvert à la collaboration lorsqu'Hydro-Québec fait une telle demande.

PLUS:pc