NOUVELLES

Égypte: le procès de Morsi pour évasion de prison commencera le 28 janvier

02/01/2014 11:20 EST | Actualisé 04/03/2014 05:12 EST

LE CAIRE, Égypte - Un tribunal égyptien a fixé au 28 janvier le début du troisième procès de l'ancien président islamiste Mohammed Morsi, accusé cette fois-ci d'avoir organisé des évasions de prison avec la collaboration d'extrémistes étrangers, a annoncé un juge jeudi.

La date du début du procès coïncide symboliquement avec le troisième anniversaire du jour où M. Morsi et une trentaine d'autres membres des Frères musulmans détenus à l'époque se sont évadés d'une prison du Caire.

Les évasions sont survenues durant le soulèvement de 2011 contre le prédécesseur de M. Morsi, le dictateur Hosni Moubarak. Plus de 20 000 détenus s'étaient évadés à travers l'Égypte, notamment des membres du Hezbollah libanais et du Hamas palestinien.

Le 28 janvier 2011 a également marqué la chute de l'appareil de sécurité du régime, quand les policiers se sont retirés des rues.

Le juge Medhat Idriss a déclaré jeudi que la Cour d'appel du Caire avait fixé au 28 janvier la date du début du procès, mais on ne sait pas si le choix de cette date symbolique était intentionnel.

Mohammed Morsi, qui est devenu en 2012 le premier président démocratiquement élu de l'histoire de l'Égypte, a été destitué le 3 juillet 2013 lors d'un coup d'État militaire appuyé par les manifestants pro-démocratie. Il fait maintenant face à plusieurs accusations, la plupart passibles de la peine de mort, qui vont de la conspiration avec des groupes étrangers à l'incitation à la violence ayant mené à la mort de centaines de manifestants durant sa présidence.

Dans le cadre du procès qui commencera à la fin du mois, M. Morsi sera jugé avec 130 autres personnes, dont 22 qui sont toujours en fuite. Parmi les accusés figurent plus de 70 Palestiniens et deux Libanais, de même que plusieurs hauts responsables des Frères musulmans.

PLUS:pc