NOUVELLES

Cambodge: l'armée sévit contre une manifestation de travailleurs du textile

02/01/2014 09:50 EST | Actualisé 04/03/2014 05:12 EST

PHNOM PENH, Cambodge - Des soldats cambodgiens ont mis fin avec force, jeudi, à une manifestation de travailleurs de l'industrie du textile qui réclamaient de meilleurs salaires, arrêtant des moines bouddhistes et des leaders des droits des travailleurs.

Des soldats d'une unité spéciale munis de barres en métal, de couteaux, de fusils automatiques AK-47, de lance-pierres et de bâtons ont affronté les travailleurs près d'une usine en périphérie de Phnom Penh, la capitale, a expliqué une organisation cambodgienne de défense des droits de la personne.

Selon l'organisation, 10 personnes ont été placées en détention militaire, et des moines et des travailleurs ont été battus.

Le porte-parole de la police militaire, Kheng Tito, a affirmé que les personnes arrêtées avaient incité des centaines de travailleurs à tenter de détruire la propriété d'une usine en lançant des pierres et des objets en métal.

Les travailleurs de la plupart des quelque 500 usines de textile du Cambodge sont en grève pour réclamer que le salaire minimum soit porté à 160 $ US par mois, soit le double du taux actuel. Le gouvernement leur a offert un salaire de 100 $ US par mois.

Les violences surviennent dans un contexte de tensions politiques, alors que le Parti du sauvetage national du Cambodge, une alliance de partis de l'opposition, manifeste quotidiennement pour réclamer la démission du premier ministre Hun Sen et l'organisation de nouvelles élections.

Hun Sen, au pouvoir depuis 28 ans, a remporté les plus récentes élections en juillet, mais les manifestants, menés par l'opposant San Rainsy, l'accusent l'avoir truqué le scrutin. Le premier ministre a rejeté leurs demandes.

Même si la dispute électorale et la hausse du salaire minimum ne sont pas directement liées, l'opposition cambodgienne entretient depuis longtemps des liens étroits avec le mouvement de défense des droits des travailleurs.

Les travailleurs du textile représentent une potentielle force politique importante au Cambodge, puisque le secteur représente la principale source d'exportations du pays, avec 500 000 employés dans les usines de vêtements et de chaussures. En 2012, le Cambodge a exporté pour 4 milliards $ US de produits aux États-Unis et en Europe.

PLUS:pc