NOUVELLES

Les Maple Leafs battent les Red Wings 3-2 en fusillade à la Classique hivernale

01/01/2014 05:07 EST | Actualisé 03/03/2014 05:12 EST

ANN ARBOR, États-Unis - Si les Maple Leafs de Toronto et les Red Wings de Detroit jouaient de cette manière un mercredi soir de janvier au Air Canada Centre ou au Joe Louis Arena, on considérerait leur performance de médiocre.

Mais il s'agit de la Classique hivernale, avec la neige, le vent et le froid au Michigan Stadium. Les conditions ont compliqué la tâche des joueurs, mais le charme de l'événement a fait oublier la qualité du spectacle.

Tyler Bozak a mis fin à la rencontre en marquant le but gagnant en fusillade pour les Maple Leafs, qui en ont profité pour devancer les Red Wings au classement de la section Atlantique grâce à une victoire de 3-2 obtenue devant 105 491 spectateurs.

«Je crois que ç'a contribué à rendre l'ambiance encore plus spéciale pour le match, a déclaré l'entraîneur des Red Wings Mike Babcock en parlant des conditions météorologiques. Pour moi, aujourd'hui (mercredi) a été un coup de circuit pour le hockey.»

Joffrey Lupul a également touché la cible lors du bris d'égalité pour les Leafs, tandis que Pavel Datsyuk a répliqué du côté des Wings.

Bozak et James van Riemsdyk avaient marqué en temps réglementaire pour les Maple Leafs. Daniel Alfredsson et Justin Abdelkader avaient riposté pour les Red Wings.

Jonathan Berner a effectué 41 arrêts devant le filet des Maple Leafs lors des 65 minutes de jeu et il a signé une troisième victoire d'affilée. Jimmy Howard a repoussé 24 lancers dans la défaite.

Les conditions étaient loin d'être parfaites, quelque chose à quoi les joueurs s'attendaient puisque l'on prévoyait entre cinq et 10 centimètres de neige en après-midi à Ann Arbor. Il faisait moins-11 degrés Celsius au début du match et la rondelle a rebondi sur la glace pendant tout l'après-midi et les passes ont été difficiles à contrôler.

«La LNH a fait du bon travail afin de garder la glace aussi propre que possible, a mentionné le capitaine des Maple Leafs Dion Phaneuf. Ça fait partie de l'expérience. C'est un match à l'extérieur en plein milieu de l'hiver, bien sûr qu'il va y avoir de la neige.»

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a livré le même message après la rencontre. Il s'agissait du premier de six matchs à l'extérieur prévus cette saison à travers la LNH et la météo va inévitablement avoir un impact.

Dans ce cas-ci, Bettman s'est dit satisfait du travail accompli par le responsable de la glace Dan Craig et son équipe afin de rendre les conditions jouables.

«Nous organisons des matchs à l'extérieur et ce sont des choses qui vont se produire lors de ces événements. Quand vous vous exposez à la météo, c'est ce que vous allez obtenir, a noté Bettman. Vous pouviez voir que les logos étaient de moins en moins visibles et c'était un signe qu'il fallait pelleter la neige. Ça ressemblait presque à de la nage synchronisée, d'une certaine manière. Ils ont fait un excellent travail. Écoutez, peu importe les conditions, elles étaient les mêmes pour les deux équipes.»

Bernier et Howard ont aussi connu des ennuis avec la visibilité et les joueurs en ont éventuellement profité, au grand plaisir d'au moins une partie des spectateurs.

Alfredsson a été le premier à donner une raison aux spectateurs de se lever après 13:14 de jeu en deuxième période. Il a accepté une passe d'Henrik Zetterberg lors d'un deux-contre-un et a dévié la rondelle dans le but avec l'intérieur de son patin droit. Les arbitres ont demandé une vérification vidéo, mais on a déterminé qu'il n'avait pas botté la rondelle dans le filet.

Le 11e but d'Alfredsson cette saison était aussi son 34e en 82 matchs en carrière contre les Maple Leafs, mais son premier dans l'uniforme des Red Wings. Les 33 autres avaient évidemment été marqués alors qu'il jouait pour les Sénateurs d'Ottawa.

Van Riemsdyk, qui a passé deux ans à Ann Arbor au sein du programme de développement national américain, a répliqué avant la fin de l'engagement. Il a frappé une rondelle au vol avec 37 secondes à écouler au cadran et a réveillé les partisans des Leafs, qui représentaient au moins la moitié de la foule.

Bozak a donné les devants aux Maple Leafs après 4:41 de jeu en troisième quand il a dévié un tir de la pointe de Phaneuf, ce qui a aussi nécessité une vérification vidéo.

Abdelkader a toutefois forcé la présentation d'un bris d'égalité en touchant la cible avec 5:32 à faire en troisième période.

L'attaquant des Red Wings Patrick Eaves a quitté le match en première période après avoir encaissé un double-échec de Lupul. Eaves a été ennuyé par des commotions cérébrales au cours de sa carrière.

PLUS:pc