NOUVELLES

Le pape François invite à plus de solidarité et moins de violence

01/01/2014 08:39 EST | Actualisé 03/03/2014 05:12 EST

Dans sa première homélie de l'année, le pape François a appelé les fidèles à faire preuve de plus de solidarité et moins de violence. « Nous avons tous la responsabilité d'oeuvrer afin que le monde devienne une communauté de frères qui se respectent, s'acceptent dans leur différence et prennent soin les uns des autres », a-t-il dit devant une foule rassemblée sur la Place Saint-Pierre.

Le discours du chef de l'Église catholique coïncidait avec la Journée mondiale de la paix que les catholiques célèbrent tous les premiers janviers.

« Il est temps de s'arrêter sur la route de la violence », a-t-il lancé en s'écartant de son texte. « Qu'est-ce qui se passe dans le coeur de l'humanité? Il faut s'arrêter? », a-t-il martelé. Il a fait l'apologie de « la force de la douceur, la force non violente de la vérité et de l'amour ».

Devant un parterre de membres du corps diplomatique accrédité par le Vatican, le pape a évoqué « la faim et la soif de justice et de paix » au cours de la messe du Nouvel An, célébrée en matinée. Selon le pape François, l'année 2014 doit apporter « un réel engagement à construire une société plus juste et plus solidaire ». Il a également invité les fidèles à faire preuve de « force, de courage et d'espoir » au cours de l'année qui vient.

Le pape François a été élu en mars dernier à la suite de la démission historique de son prédécesseur, Benoît XVI. Le premier pape issu de l'Amérique latine a suscité l'espoir en entreprenant des changements au sein de l'Église catholique secouée par une série de scandales.

Âgé de 77 ans, le nouveau pape martèle son message pour « une Église pauvre pour les pauvres » de même qu'une Église plus collégiale et moins centrée sur le Vatican.

PLUS:rc