NOUVELLES

Syrie: l'UE s'alarme du sort de quatre militants des droits de l'Homme enlevés

31/12/2013 05:42 EST | Actualisé 02/03/2014 05:12 EST

L'Union européenne a exprimé mardi sa forte préoccupation quant au sort de quatre importants militants des droits de l'Homme en Syrie, trois semaines après leur enlèvement par des inconnus près de Damas.

La représentante de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, est "très préoccupée" par l'absence d'informations "sur le sort de la militante Razan Zeitouneh et de ses trois associés, Waël Hamada, Samira Khalil et Nazem al-Hamadi, enlevés dans la banlieue de Damas par des assaillants inconnus" le 10 décembre, a indiqué son porte-parole dans un communiqué.

L'avocate Razan Zeitouneh a été l'une des figures du soulèvement populaire lancé en mars 2011 contre le régime de Bachar al-Assad, et a reçu cette année-là le Prix Sakharov des droits de l'Homme en compagnie d'autres militants du "Printemps arabe". Elle a depuis critiqué les violations des droits de l'Homme commis par toutes les parties au conflit.

Mme Ashton "partage le désarroi du peuple syrien et de la communauté internationale concernant les incertitudes liées à ce qui est advenu de ces militants, parmi les plus courageux et pacifiques actifs en Syrie".

"Il est impératif que tous ceux ayant accès aux individus responsables de leur enlèvement aident à leur libération par tous les moyens possibles", ajoute le communiqué.

Les quatre militants ont été enlevés dans un secteur contrôlé par les rebelles mais assiégé par les troupes du régime.

jri/jlb/fw

PLUS:hp