NOUVELLES

Schumacher: "légère amélioration" après une nouvelle opération (hôpital)

31/12/2013 05:26 EST | Actualisé 02/03/2014 05:12 EST

Michael Schumacher a subi une deuxième opération chirurgicale et son état s'est "légèrement amélioré" même s'il reste considéré comme "critique", ont annoncé mardi les médecins de l'hôpital de Grenoble, dans le sud-est de la France.

L'ex-pilote de course allemand, victime dimanche d'un grave traumatisme crânien après un accident de ski, est toujours placé en "hypothermie" et "maintenu dans un coma artificiel", ont ajouté les médecins. Malgré une "situation mieux contrôlée" que la veille, le champion n'est "pas hors de danger", a précisé le chef du service de réanimation, le Pr Jean-François Payen.

Un transfert de Michael Schumacher serait à ce stade "dangereux", a-t-il ajouté.

Une "amélioration passagère" est apparue lundi en fin d'après-midi lors d'un nouveau scanner, permettant à l'équipe médicale de réaliser une deuxième opération, pendant près de deux heures, pour évacuer un hématome au cerveau.

"Hier, à la vision du scanner, on était un peu surpris" par cette "amélioration, a commenté le Pr Emmanuel Gay, chef du service de neurochirurgie. D'après lui, l'hématome évacué "existait déjà" la veille, mais il était "hors de question" de l'opérer.

Le scanner de contrôle a montré mardi matin que l'évacuation de l'hématome était "correcte et satisfaisante", a indiqué le Pr Jean-François Payen. Ses autres lésions au cerveau ne "laissent pas présager beaucoup plus qu'une surveillance horaire", selon le Pr Payen.

Schumacher, qui souffre de lésions crâniennes "diffuses et sérieuses", avait subi dimanche une première opération.

Présent au "titre d'ami" depuis dimanche au CHU de Grenoble, le Pr Gérard Saillant, qui dirige l'Institut du cerveau et de la moëlle épinière, a appelé les nombreux journalistes venus du monde entier à "ne pas mettre de pression sur le monde médical".

"Il ne faut pas se dire +c'est gagné+. Il faut se dire qu'il y a des hauts et des bas et que c'est un peu mieux qu'hier, que globalement sur 24 heures c'est un peu mieux qu'au début. Mais il faut rester réaliste", a-t-il insisté.

Michael Schumacher, qui effectuait un séjour privé à Méribel, en Savoie, où il possède un chalet, skiait dimanche matin en compagnie de son fils de 14 ans dans un secteur hors piste lorsqu'il a chuté à pleine vitesse, sa tête heurtant un rocher.

dfa-cfe/zap/blb/jh

PLUS:hp