NOUVELLES

Pétrole: la production du Soudan du Sud en baisse d'au moins 15%

31/12/2013 08:32 EST | Actualisé 02/03/2014 05:12 EST

La production pétrolière du Soudan du Sud a reculé d'au moins 15% en deux semaines de combats, a-t-on indiqué mardi de source industrielle.

Le Soudan du Sud, dont l'économie repose entièrement sur l'exploitation du pétrole, est plongé dans le chaos depuis le 15 décembre. Le pays est en proie à d'intenses combats alimentés par une rivalité entre le président Salva Kiir et son ex-vice président, limogé en juillet, qui ont déjà fait des milliers de morts.

Parmi les quatre régions touchées par les combats, deux sont des zones pétrolières importantes.

Dans l'état de Unity, où certaines installations pétrolières ont été directement affectées par les combats, "la production des champs a été complètement arrêtée", a indiqué le groupe indien ONGC Videsh Limited sur son site en ligne.

L'Indien est partenaire dans deux consortiums chargés du pompage du brut dans cet Etat: le consortium Greater Pioneer Operating Company (GPOC) qui extrait en temps normal 37.000 barils par jour (b/j) de trois blocs, et le consortium SUDD Petroleum Operating Company (SPOC), qui pompe 4,600 b/j d'un 5e bloc.

La baisse de production a atteint 41.000 b/j sur une production moyenne d'environ 200.000 b/j, soit une baisse de 14 à 20%.

"Les opérations de pompage reprendront dès que la situation reviendra à la normale", a souligné le groupe indien précisant que la quasi-totalité de son personnel avait été évacué.

Dans le Nil Supérieur, deuxième état pétrolier touché par les violences, la production n'a pas été affectée, selon le ministère du Pétrole sud-soudanais.

Dans cette zone, "la production et les opérations d'exploitation de pétrole se déroulent normalement (...), avec un niveau de production de 200.000 b/j, et le personnel de retour au travail", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les combats dans le Nil Supérieur se sont concentrés autour de la capitale de l'Etat, Malakal, les champs de pétrole se situant plus au nord et à l'est.

L'exploitation des blocs pétroliers dans cette zone est gérée par le consortium DAR Petroleum consortium, composé du chinois China National Petroleum Corporation (CNPC), du malaisien Petronas et de trois autres partenaires.

str-hv/sas/dh/nas/gib/cld

ONGC - OIL & NATURAL GAS CORPORATION

PIONEER CORP.

PLUS:hp