NOUVELLES

Pourparlers de paix en Irlande du Nord: Washington et Londres déçus

31/12/2013 02:40 EST | Actualisé 02/03/2014 05:12 EST

WASHINGTON - Washington et Londres ont fait part de leur déception, mardi, à la suite de l'annonce de l'échec des pourparlers de paix en Irlande du Nord.

La porte-parole du Conseil de sécurité nationale (NSC), Caitlin Hayden, a affirmé que ces négociations représentaient un progrès et a exhorté les leaders politiques nord-irlandais à continuer de travailler ensemble.

Le maintien d'un dialogue pourra aider les parties à surmonter les divisions sectaires afin d'aller de l'avant, a fait valoir Mme Hayden.

Le premier ministre britannique, David Cameron, a pour sa part déclaré que l'incapacité des deux camps à conclure un accord était décevante et a invité les partis politiques nord-irlandais à poursuivre leurs efforts afin d'y parvenir.

Les négociations entre protestants et catholiques ont été rompues tôt mardi matin.

Les leaders ont été incapables de trouver un accord dans des dossiers prioritaires, incluant l'utilisation des drapeaux et les marches des deux communautés, qui donnent souvent lieu à de violents affrontements.

Ces questions continuent à alimenter les tensions entre protestants et catholiques nord-irlandais.

Les pourparlers de paix étaient chapeautés par l'envoyé spécial des États-Unis pour l'Irlande du Nord, Richard Haass. Ce dernier a affirmé que les cinq principaux partis politiques tâcheraient maintenant de trouver d'autres façons de faire avancer le processus.

Selon lui, des progrès ont déjà été réalisés en vue de l'intervention d'un accord substantiel.

PLUS:pc