NOUVELLES

L'ordre d'évacuation levé au Dakota du Nord

31/12/2013 05:18 EST | Actualisé 02/03/2014 05:12 EST

Les autorités ont levé mardi l'ordre d'évacuation lancé la veille à Casselton, au Dakota du Nord, à la suite d'un accident ferroviaire qui a suscité l'inquiétude.

Le maire de la municipalité, Ed McConnell, a estimé que l'accident aurait pu faire des dizaines de morts s'il s'était produit à Casselton même. Il réclame une rencontre avec le gouvernement fédéral américain pour discuter de la sécurité du transport ferroviaire.

Sur le terrain, des travailleurs tentaient de contenir le déversement provoqué par l'accident impliquant deux trains lundi après-midi près de Casselton. L'impact a provoqué plusieurs explosions, une énorme boule de feu et une épaisse fumée noire jugée toxique, non loin de la petite ville de 2400 habitants.

Un train de la compagnie BNSF Railway se dirigeant vers l'ouest, transportant des céréales, a déraillé en premier et une portion du convoi est tombée sur la voie adjacente, selon le bureau américain des transports. C'est sur cette voie que circulait le train de BNSF transportant du pétrole brut, qui se dirigeait vers l'est. Les deux locomotives de tête du train, comptant 106 wagons et d'une longueur d'environ 1,5 kilomètre, ont été détruites et 18 wagons ont déraillé et brûlé.

Un membre du bureau des transports a indiqué que les wagons-citernes étaient d'anciens modèles de DOT-111, qui ont déjà montré des problèmes de fragilité dans le passé.

En raison de la force du brasier et des explosions, les équipes d'urgence ont laissé le feu s'éteindre par lui-même.

Si le gouvernement américain affirme avoir un bon bilan en termes d'accidents ferroviaires, des données analysées par l'Associated Press montrent que des fuites sont survenues sur 137 wagons transportant du pétrole brut en 2013, comparativement à une seule en 2009. Le volume de pétrole transporté par train a augmenté, surtout avec l'essor de l'exploitation du pétrole de schiste au Dakota du Nord et dans d'autres États de l'Ouest américain.

Cet accident, qui n'a fait aucun blessé, a eu lieu au moment où la catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic, au Québec, est encore présente dans les esprits marqués par l'ampleur de la tragédie qui a fait 47 morts en juillet dernier.

Coïncidence, le pétrole que transportait le train qui a explosé au centre-ville de Lac-Mégantic provenait du Dakota du Nord.

« Comme si nous avions besoin d'un autre signal d'alarme après le Québec, voici un autre signal d'alarme », a lancé un porte-parole de l'organisation environnementaliste Sierra Club au Dakota du Nord, Wayde Schafer.

PLUS:rc