NOUVELLES

Le Canada bat les États-Unis 3-2 et affrontera la Suisse en quarts

31/12/2013 02:01 EST | Actualisé 02/03/2014 05:12 EST

MALMÖ, Suède - Connor McDavid et Curtis Lazar ont tour à tour marqué en troisième période puis le Canada s'est cramponné pour signer une victoire de 3-2 contre les États-Unis, mardi, qui lui a permis de finir au premier rang de son groupe à l'issue du tournoi rotation du Championnat mondial junior.

Nic Petan a également marqué pour le Canada (3-0-1), qui avait besoin d'une victoire en temps réglementaire pour dépasser les Américains (3-1-0) au sommet du groupe composé de cinq équipes et améliorer son sort en vue des quarts de finale, qui auront lieu jeudi. Les Canadiens y affronteront les Suisses, qui ont terminé en quatrième place dans l'autre groupe.

Comme à son habitude, Brent Sutter n'a pas donné beaucoup de détails quant aux prochains adversaires des Canadiens.

«Nous disposons maintenant de 48 heures pour nous préparer pour notre prochain adversaire. Nous devons nous concentrer sur ce match au cours des deux prochains jours, et seulement sur ce match», s'est-il limité à dire.

Les Suisses ont arraché une victoire de 4-3 en tirs de barrage aux Finlandais, mais ils n'ont pu améliorer leur quatrième place au classement. Cette victoire a toutefois contraint les Américains à croiser le fer en quarts de finale avec un adversaire beaucoup plus coriace — la Russie.

La formation canadienne a obtenu tout ce qu'elle souhaitait avec cette victoire — une belle performance du gardien, des buts aux moments opportuns et de l'excellent travail des unités spéciales.

C'est d'ailleurs l'espoir du Canadien, Zachary Fucale, qui a accaparé l'attention des médias après la rencontre. Le gardien, assez volubile, fut l'un des architectes de la conquête de la Coupe Memorial le printemps dernier par les Mooseheads de Halifax. Le Québécois était devenu le gardien réserviste derrière Jake Paterson après le premier des trois matchs préparatoires du Canada, mais on dirait qu'il est maintenant l'homme de confiance de Sutter.

«C'est un jeune homme très confiant et il a répondu aux attentes, a confié Sutter. Nous avons besoin de ça.»

Les coéquipiers de Fucale ont ri de son franc-parler, même lorsqu'il est seul à l'autre bout de la patinoire pendant une rencontre.

«J'essaie d'être discret, mais peut-être que je parle beaucoup», a-t-il convenu.

«J'adore Zach, a confié l'attaquant et autre espoir du Canadien Charles Hudon. J'ai joué avec lui dans le pee-wee et le bantam (à Boisbriand) et il avait la même attitude.

«Il frôlait parfois l'arrogance. C'était bon pour lui, et je crois que la foule adorait elle aussi.»

À son deuxième départ de suite devant le filet de l'équipe canadienne, Fucale a effectué plusieurs arrêts-clés — notamment devant Jack Eichel et Barber en première période, puis face à Connor Carrick en troisième.

«Ça m'a donné beaucoup d'énergie, a confié le gardien âgé de 18 ans. C'était très spécial.

«Ça te galvanise et tu vis en quelque sorte le moment présent. C'était bon pour l'équipe et pour moi.»

Fucale, qui avait disposé de la Slovaquie 5-3 samedi, ne se souvenait pas d'avoir déjà entendu son nom être scandé comme ce fut le cas mardi.

«Peut-être qu'ils étaient quelques milliers de spectateurs à vouloir me déconcentrer, a-t-il dit en riant. Ça arrivait à Québec. C'était un peu plus bruyant ce soir.»

«C'était incroyable, alors qu'on se tenait sur la ligne bleue après la rencontre, d'entendre les partisans scander le nom de Fucale, a ajouté McDavid. J'avais des frissons et ce n'était même pas pour moi, alors je ne peux pas imaginer comment c'était pour lui.

«On croise beaucoup de gardiens et ils sont assez étranges. Ils ont leur routine et tu ne peux pas leur parler, mais il est très détendu et honnête, et il a ce genre d'attitude.»

Riley Barber et Stefan Matteau ont enfilé les buts des Américains, qui devront quant à eux affronter la Russie en quarts. Les États-Unis ont dominé la première moitié du match, soit jusqu'à ce que Petan marque à 12:49 de la deuxième période.

Le jeu de puissance de la formation américaine, qui avait affiché un taux de succès de 58 pour cent (11-en-19) avant d'affronter le Canada, a été blanchi en trois occasions.

Les deux autres matchs des quarts de finale, jeudi, opposeront la Suède à la Slovaquie, ainsi que la Finlande à la République tchèque.

PLUS:pc