NOUVELLES

De la justice citoyenne à la poursuite en diffamation

31/12/2013 05:30 EST | Actualisé 02/03/2014 05:12 EST

La police de Québec met en garde la population contre les actes de justice citoyenne, car ils peuvent mener à des poursuites en diffamation.

Cet avertissement survient après qu'une série de pancartes aient été installées dans le secteur Lebourgneuf. Sur ces pancartes, il était écrit « Pédophile, va-t-en. T'es démasqué », avec l'adresse d'un individu qui réside dans le quartier.

La porte-parole du service police de Québec, Catherine Viel, soutient que ce genre d'accusations en public est de plus en plus fréquent, mais se fait généralement sur Internet.

Catherine Viel affirme que la police de Québec mènera une enquête sur cette affaire.

PLUS:rc