NOUVELLES

Alex Harvey reste en tête du Tour de Ski en finissant deuxième au sprint

31/12/2013 12:07 EST | Actualisé 02/03/2014 05:12 EST

LENZERHEIDE, Suisse - Le fondeur québécois Alex Harvey a conservé le premier rang au classement général du Tour de Ski, mardi, quand il a pris la deuxième place du sprint style libre disputé chez les hommes.

L'Américain Simeon Hamilton a remporté l'étape, la troisième du Tour, en résistant à Harvey et au Norvégien Martin Johnsrud Sundby dans le dernier droit.

Hamilton en était à sa première victoire d'étape au Tour de Ski, et à son premier podium dans une épreuve de la Coupe du monde de ski de fond.

Harvey, qui a dépassé deux adversaires dans les derniers mètres pour passer de la quatrième à la deuxième place, domine toujours au classement général avec quatre étapes à faire. Il a augmenté à 22,7 secondes son avance sur le Suédois Calle Halfvarsson, qui a fini sixième mardi.

Harvey en était à son deuxième podium du présent Tour, lui qui a remporté la première étape disputée samedi. L'athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges en était à sa neuvième médaille en carrière au sein du circuit de la Coupe du monde.

«J'ai trois podiums au sprint depuis le début de ma carrière et je sais qu'au moment où le pistolet retentit, c'est un nouveau départ à chaque fois, a commenté Harvey. Mon approche tactique a été parfaite tout au long de la journée. J'ai pu générer beaucoup de vitesse au dernier virage et jusque dans le dernier droit.»

S'étant qualifié 24e pour les vagues éliminatoires regroupant les 30 athlètes les plus rapides, Harvey a préconisé une approche stratégique pour s'assurer une place en finale. Il est resté au milieu du peloton pendant la majorité de la finale, avant de tout donner dans la dernière descente donnant accès au stade.

«Comme il y avait une super grosse descente avant l'arrivée, j'essayais de laisser un peu d'espace en haut pour utiliser un genre d'effet de 'slingshot', a-t-il expliqué. Je laissais donc quelques mètres au début de la descente pour être quand même dans la traînée et, dans le dernier virage, j'arrivais dans les skis des autres gars et j'étais capable de générer de la vitesse dans les derniers 200 mètres.

«Je l'ai exécutée vraiment à la perfection, a-t-il par ailleurs dit de cette stratégie. Ce qui m'a fait gagner, c'est plus la tactique que la force.»

Harvey prendra encore le départ avec le dossard du meneur, mercredi, à l'occasion du 15 km en départ de masse.

«Chaque journée que je l'ai sur mes épaules, c'est très spécial, a-t-il souligné. Ce n'est pas peut-être pas aussi gros aux yeux des autres, mais pour nous c'est comme le Tour de France. C'est un événement important pour notre sport. Plusieurs athlètes se battent pour m'enlever le dossard, alors c'est spécial de pouvoir continuer à le mettre. Qui sait — c'est peut-être ça qui me permet d'aller plus vite.»

Les autres Canadiens en lice ont terminé loin derrière. Devon Kershaw a pris le 56e rang de l'étape et Ivan Babikov, le 97e.

Au sprint féminin, la Norvégienne Ingvild Flugstad Oestberg a vaincu sa compatriote Astrid Uhrenholdt Jacobsen pour se hisser en tête du classement général aux dépens d'une autre Norvégienne, Marit Bjoergen. Celle-ci ne s'est pas qualifiée pour la finale.

L'Allemande Denise Herrmann a pris le troisième rang.

Aucune des Canadiennes inscrites n'a atteint la finale, alors que l'Ontarienne Perianne Jones s'est contentée du 39e rang et Dasha Gaïazova, du 45e.

PLUS:pc