NOUVELLES

Six États américains auront des sites d'essais pour des drones commerciaux

30/12/2013 03:00 EST | Actualisé 28/02/2014 05:12 EST

Les autorités américaines en matière d'aviation autorisent le développement de six sites d'essais pour des drones à usage commerciaux.

L'Agence américaine de l'aviation civile (FAA) a annoncé que six États - Alaska, Nevada, New York, Dakota du Nord, Texas et Virginie - allaient développer de tels sites. L'opération fait partie d'un programme de développement de règles de sécurité et opérationnel qui devrait mener à l'introduction des drones dans l'espace aérien américain dès la fin de l'année 2015.

L'agence américaine, qui a reçu des propositions de 24 États, soutient que la sélection des sites d'essais s'est effectuée selon des critères comme la géographie, le climat, des infrastructures, des besoins de la recherche, de l'utilisation de l'espace aérien de même que l'expérience en aviation. « Ces sites d'essais nous fourniront de précieuses informations sur la meilleure façon d'introduire de manière sécuritaire cette nouvelle technologie dans le ciel de notre pays », précise le secrétaire aux Transports, Anthony Foxx.

L'Alaska offre notamment des conditions climatiques particulières alors que l'État de New York apporte un environnement aérien congestionné dans lequel il sera intéressant d'intégrer l'utilisation de drones.

Essentiellement réservé à un usage militaire, le potentiel des drones est désormais évalué par le milieu commercial. Il intéresse des milieux comme l'immobilier, l'agriculture et la messagerie. Plusieurs universités élargissent d'ailleurs leurs programmes réservés aux drones.

Le président de la FAA, Michael Huerta, soutient que la sécurité constituerait la pierre angulaire de l'approbation de l'industrie de l'aviation sans pilote dans le ciel des États-Unis.

Prévue pour 2015, l'introduction de drones dans le ciel américain pourrait toutefois être reportée. Le gouvernement américain prévoit autoriser quelque 7500 drones dans les cinq prochaines années. Des drones sont déjà utilisés dans les services publics comme la sécurité, la météo, les prévisions météorologiques et l'agriculture.

Des études commandées par l'industrie prédisent que le développement de cette industrie entraînera la création d'environ 70 000 emplois dans les trois premières années d'autorisation. Un pilote de drone pourrait gagner de 85 000 $ à 115 000 $.

Seule note discordante dans ce concert d'enthousiasme, la Ligue des libertés civiles américaines a déclaré que la présence de drones allait rapprocher la nation « d'une société sous surveillance à l'intérieur de laquelle les faits et gestes de tout un chacun seraient contrôlés enregistrés, épiés et scrutés à la loupe par les autorités ».

PLUS:rc