POLITIQUE

La Saskatchewan dénonce les normes du Québec sur les oléagineux

30/12/2013 07:49 EST | Actualisé 01/03/2014 05:12 EST
shutterstock
chocolate cupcakes with pink...

REGINA - Les provinces de l'Ouest font front commun pour dénoncer les politiques commerciales du Québec en matière de produits fabriqués par des producteurs d'oléagineux.

Les oléagineux sont des plantes cultivées pour leurs graines riches en matières grasses dont on extrait de l'huile, telles que le canola, le soya, le tournesol et le lin.

Les autorités de la Saskatchewan disent contester les restrictions du Québec qui empêchent certains colorants à café, glaçages à gâteaux et certaines margarines d'y être vendus.

La cause sera entendue par un conseil de règlement des différends le 8 janvier à Québec, en vertu de l'Accord sur le commerce intérieur (ACI).

La cause de la Saskatchewan reçoit le soutien des gouvernements de l'Alberta, du Manitoba et de la Colombie-Britannique.

Une décision devrait être rendue à la fin mars.

Le ministre du Commerce de la Saskatchewan, Tim McMillan, a soutenu que les restrictions du Québec n'étaient pas conformes aux règles qui interdisent aux gouvernements de créer des obstacles au commerce entre provinces.

«La Saskatchewan croit au libre-échange et notre gouvernement tient à abattre les barrières qui nuisent à nos agriculteurs», a affirmé M. McMillan dans un communiqué lundi.

Statistiques Canada a affirmé que la récolte de canola de 2013, principalement dans l'Ouest canadien, représentait près de 18 millions de tonnes. Il s'agit du second record pour le canola en trois ans.

Le président de l'Industrie de l'huile végétale du Canada, Sean McPhee, a affirmé que les producteurs d'oléagineux soutenaient les provinces de l'Ouest dans cette bataille judiciaire.

«Nos membres ont hâte au jour où les produits des huiles végétales, qui sont des options de remplacement aux produits laitiers, pourront être fabriqués et vendus partout au Canada», a-t-il dit.

La Fédération des producteurs de lait du Québec estime que ses membres fabriquent plus de 42 pour cent des produits laitiers canadiens.