NOUVELLES

Michael Schumacher reste dans un état critique au lendemain de son accident

30/12/2013 06:15 EST | Actualisé 01/03/2014 05:12 EST

GRENOBLE, France - Les médecins traitant Michael Schumacher ont refusé de se prononcer, lundi, sur les conséquences de la grave blessure à la tête subie par l'ancien champion de Formule Un à la suite d'un accident de ski, affirmant qu'ils prenaient la situation «une heure à la fois».

Le chef du service anesthésie et réanimation du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Grenoble, Jean-François Payen, a déclaré devant les reporters que l'ex-coureur automobile était toujours plongé dans un coma artificiel et que l'équipe médicale se concentrait sur son état actuel.

«Nous ne pouvons pas prédire le futur pour Michael Schumacher, a affirmé M. Payen, qui est aussi responsable du service de soins intensifs de l'hôpital. Il est dans un état critique en termes de réanimation cérébrale. Nous prenons la situation une heure à la fois.»

Schumacher, qui a remporté sept fois le championnat des pilotes de F1, est arrivé au CHU de Grenoble dimanche alors qu'il se trouvait déjà dans le coma et a immédiatement été opéré au cerveau.

Le coureur allemand skiait avec son fils, dimanche matin, à la station de Méribel, dans les Alpes françaises, lorsqu'il est tombé et s'est cogné le côté droit de la tête sur une roche. Selon les docteurs, le casque qu'il portait ne l'a pas empêché de subir un traumatisme crânien sérieux.

Gérard Saillant, le chirurgien traumatologue qui a opéré Schumacher lorsqu'il s'est fracturé la jambe en 1999, était présent à l'hôpital, lundi, comme visiteur. Il a dit aux journalistes que l'âge du pilote, qui aura 45 ans le 3 janvier, ainsi que son excellente forme physique devraient jouer en sa faveur.

L'équipe médicale du CHU de Grenoble s'est toutefois montrée très prudente quant à son pronostic. Dans un effort pour relâcher la pression sur le cerveau du champion, elle le maintient dans un coma artificiel et a abaissé sa température à 34 ou 35 degrés Celsius.

La zone où l'ancien coureur automobile a chuté fait partie d'un réseau de pistes qui sillonnent un champ de neige vaste et, à certains endroits, très escarpé. Même si les parcours sont parfois exigeants, ils ne sont pas considérés comme extrêmement difficiles. Les pistes sont larges et bien entretenues, et l'aire hors-piste, où Schumacher aurait été retrouvé selon la station de ski, ne comprend aucun arbre.

La station de Méribel a indiqué que le pilote était conscient à l'arrivée des secouristes, mais agité et sous le choc. Le Dr Payen a toutefois affirmé, lundi, que Schumacher n'était pas dans un état normal puisqu'il ne répondait pas aux questions et ne semblait pas en mesure de contrôler ses membres.

Le champion de F1 a été héliporté jusqu'à un hôpital local avant d'être transféré au CHU de Grenoble. Sa femme et d'autres membres de sa famille sont à son chevet.

PLUS:pc