NOUVELLES

Maple Leafs - Red Wings: une rivalité à rebâtir entre rivaux de section

30/12/2013 06:06 EST | Actualisé 01/03/2014 05:12 EST

DÉTROIT - David Clarkson a suivi de près la rivalité Leafs-Wings quand il était plus jeune.

Il avait neuf ans quand les deux clubs se sont affrontés en séries, en 1993, puis il était un adolescent quand Brendan Shanahan, qui vient du même quartier torontois que lui, a été échangé à Detroit. Clarkson perçoit maintenant les choses de plus près, après s'être joint à l'équipe de sa ville natale cet été.

«À chaque fois qu'il y a ce genre de proximité géographique, ça peut mener à ce genre de confrontations qui font penser aux séries», a dit Clarkson, 29 ans.

Les Maple Leafs et les Red Wings sont maintenant rivaux de section pour la première fois depuis 1998, mais il faudra plus que la Classique hivernale de mercredi pour ramener l'hostilité d'antan.

«Peut-être que l'émission '24/7' et la Classique vont aider à ce niveau-là, a dit l'entraîneur des Red Wings, Mike Babcock. Mais selon ma définition, pour avoir une vraie rivalité, ça se bâtit avec deux bonnes équipes au fil de durs affrontements en séries, et cela n'a pas été possible.»

Avant de croiser le fer le 22 décembre au Centre Air Canada, les Leafs et les Wings n'avaient pas disputé de match de saison régulière l'un contre l'autre depuis le 7 janvier 2012.

Clarkson a fait sa part pour mousser l'animosité en pourchassant Todd Bertuzzi des Wings, il y a deux semaines.

«Il a envoyé la rondelle sur une de nos bouteilles d'eau qui était sur la glace, et je n'ai pas aimé ça», a dit Clarkson.

L'entraîneur des Leafs, Randy Carlyle, ne s'en fait pas à l'idée de créer de toutes pièces une rivalité seulement car les deux équipes sont dans la même section.

«Ce qui m'importe est de gagner des matches, pas de bâtir une rivalité, a dit Carlyle. Je pense que n'importe quel entraîneur vous dira qu'une rivalité se développe quand les deux équipes sont de haut niveau et qu'il y a des matches fréquents entre les deux clubs.»

Après les matches de dimanche, les Leafs et les Wings se trouvaient dans l'impasse avec 45 points, à égalité avec Washington au cinquième rang dans l'Est.

PLUS:pc