NOUVELLES

Liban: première riposte de la défense anti-aérienne à des raids syriens

30/12/2013 08:25 EST | Actualisé 01/03/2014 05:12 EST

Les mitrailleuses anti-aériennes de l'armée libanaise ont riposté lundi pour la première fois depuis le début du conflit en Syrie à des raids aériens syriens sur l'est du Liban, a affirmé à l'AFP une source militaire.

"Conformément aux ordres du commandement de l'armée, les mitrailleuses anti-aériennes ont tiré en direction d'hélicoptères syriens qui ont largué des bombes sur Kherbet Daoud, dans les environs d'Aarsal", une région frontalière de la Syrie, a expliqué cette source sous couvert de l'anonymat.

"C'est la première fois que l'armée libanaise utilise ces mitrailleuses anti-aériennes" en direction d'hélicoptères syriens, a précisé la source, ajoutant qu'il n'y avait pas eu de victime.

Il s'agit d'une première depuis le début en mars 2011 de la guerre en Syrie entre régime et rebelles, mais aussi depuis la fin de la guerre civile au Liban (1975-1990). L'armée libanaise, faiblement équipée, coopérait jusqu'à présent étroitement avec l'armée de la Syrie, ancienne puissance de tutelle.

L'armée a "des ordres clairs et suffisants de la part des autorités politiques pour répliquer" à ce type d'attaque, et la riposte de lundi "intervient dans ce contexte", a expliqué dans la soirée le ministre libanais de la Défense, Fayez Ghosn, à la télévision.

"Depuis le début des événements en Syrie, l'armée libanaise, déployée le long des frontières, est pleinement capable et prête à réagir à tout ce qui pourrait affecter l'unité du pays", a-t-il assuré.

Aarsal, localité libanaise à majorité sunnite et partisane de la rébellion syrienne, est proche de la frontière et sert de point de passage pour les réfugiés, les armes et les rebelles syriens, selon des sources de sécurité.

Depuis un an, elle est la cible de raids aériens menés par les forces du régime syrien, qui dit pourchasser des rebelles.

Le 12 juin, l'armée libanaise avait lancé une rare mise en garde à la Syrie, affirmant qu'elle riposterait "immédiatement" à toute nouvelle "violation". Depuis, l'armée syrienne avait cependant mené plusieurs raids sans qu'il y ait de riposte.

La riposte de lundi intervient au lendemain de l'annonce par le président libanais d'une aide saoudienne historique de trois milliards de dollars à l'armée libanaise pour qu'elle puisse se procurer des armes françaises.

L'Arabie saoudite est le principal soutien de l'opposition au régime Assad et de la coalition libanaise hostile à Damas et à son allié libanais, le Hezbollah chiite.

Le Hezbollah, mouvement qui s'est engagé dans une guerre destructrice contre Israël à l'été 2006, est le seul groupe libanais doté d'un puissant arsenal. Il s'est engagé militairement au côté du régime en Syrie, ce qui provoque l'ire de l'Arabie saoudite et des rebelles syriens.

hek-ram/fcc/cnp

PLUS:hp