NOUVELLES

Les Marlies défont les Griffins 4-3 en tirs de barrage lors d'un match extérieur

30/12/2013 08:32 EST | Actualisé 01/03/2014 05:12 EST

DÉTROIT - Spencer Abbott et Greg McKegg ont touché la cible en tirs de barrage et les Marlies de Toronto l'ont emporté 4-3 contre les Griffins de Grand Rapids, lundi, dans un match extérieur présenté devant 20 337 spectateurs au Comerica Park, le domicile des Tigers de Detroit.

Abbott a amassé deux mentions d'aide en temps réglementaire, et McKegg en a obtenu une. Ils furent les seuls à marquer en tirs de barrage.

Le match a fait partie du Festival d'hiver Hockeytown, qui précède la Classique hivernale de la LNH entre les Red Wings de Detroit et les Maple Leafs de Toronto, au Michigan Stadium, au jour de l'An.

«C'était plus bruyant que je l'aurais cru, a admis l'entraîneur-chef des Griffins Jeff Blashill. Les partisans étaient très impliqués dans la rencontre, et j'aurais aimé être un joueur des Tigers pour savoir à quoi ça ressemble lorsque le stade est plein parce que c'était très bruyant.

«L'ambiance était électrisante.»

Lors des sept derniers matchs extérieurs de l'AHL, cinq d'entre eux ont nécessité la prolongation.

Luke Glendening, qui disputait son quatrième match extérieur en carrière, a réussi un doublé pour les Griffins.

«C'est spécial, a reconnu Glendening, qui est originaire de Grand Rapids et fut diplômé de l'Université du Michigan. C'est à Detroit, et je venais voir les matchs des Tigers avec ma famille et mes amis, et en conséquence c'était amusant de jouer ici.

«De toute évidence, nous sommes frustrés de l'issue de la rencontre, mais vivre cet événement fut vraiment une expérience spéciale.»

Carter Ashton a fait vibrer les cordages une fois et récolté une mention d'aide pour les Marlies.

Une faible neige s'est abattue sur la patinoire tout au long de la rencontre, et le thermomètre indiquait moins-5 degrés Celsius.

Ce fut la foule la plus impressionnante pour un match à domicile des Griffins, qui évoluent habituellement à l'aréna Van Andel, d'une capacité de 10 834. Ce n'était toutefois pas une foule record pour eux, puisqu'ils ont joué quelques matchs pendant leur passage dans l'International Hockey League (IHL) au Palace — le domicile de 20 804 sièges des Pistons de Detroit, dans la NBA.

PLUS:pc