NOUVELLES

Galen G. Weston est la personnalité d'affaires au pays de La Presse Canadienne

30/12/2013 03:51 EST | Actualisé 01/03/2014 05:12 EST

TORONTO - Il a été un visage familier des Canadiens pendant des années — accessible, amical, qui les invitait à venir faire des achats dans ses épiceries familiales.

En coulisses, il a aussi contribué à diriger les efforts de reconstruction de Loblaw en période de forte concurrence, tout en mettant de l'avant les produits frais, verts et biologiques.

Mais ce fut son rôle dans l'une des prises de contrôle les plus importantes de l'histoire du commerce de détail au pays, de même que son appel ferme à un virage nécessaire au Bangladesh après l'effondrement tragique d'une usine à Dhaka, en avril, qui vaut à Galen G. Weston le titre de la «personnalité d'affaires canadienne ayant le plus marqué l'actualité 2013».

Selon le sondage de fin d'année mené par La Presse Canadienne auprès des rédactions, M. Weston a obtenu environ 22 pour cent des voix, suivi par le chef de la direction de BCE, George Cope, ex aequo avec l'ancien chef de la direction de Blackberry, Thorstein Heins, au deuxième rang avec 17 pour cent des voix chacun.

Ce fut une année chargée pour M. Weston, dont la famille figure régulièrement sur la liste des Canadiens les plus riches, avec une fortune surpassant les 10 milliards $.

Loblaw (TSX:L) a annoncé à la mi-juillet une entente afin d'acheter pour 12,4 milliards $ en actions et espèces Shoppers Drug Mart (TSX:SC), qui exploite la bannière Pharmaprix au Québec, combinant ainsi les plus importantes chaînes de magasins d'alimentation et de pharmacies au Canada. Au cours de l'été, l'entreprise a aussi créé une fiducie pour ses actifs immobiliers, Choice Properties (TSX:CHP.UN), nouvelle entité cotée en bourse, qui demeure en propriété majoritaire de Loblaw.

«Ce n'est pas seulement l'une des plus importantes transactions cette année — il s'agit de l'une des plus importantes transactions dans l'histoire du Canada», a soutenu Derek DeCloet, rédacteur en chef du magazine Report on Business publié par le Globe and Mail, en enregistrant son vote pour M. Weston. «Cela forgera l'avenir du secteur du détail canadien», a-t-il ajouté.

«Le choix était difficile. J'ai voté pour M. Weston, qui a été au centre de pas seulement une, mais bien deux des principales nouvelles d'affaires de l'année», a pour sa part avancé Adam Nyp, chef des nouvelles à CIHR à Woodstock, en Ontario, faisant référence à l'acquisition de Shoppers et la création de Choice Properties.

L'entreprise a affirmé qu'il ne serait pas approprié pour M. Weston de commenter la transaction de Shoppers aux médias avant que tout soit bouclé. Les actionnaires de Shoppers ont voté récemment en faveur de l'offre de prise de contrôle, et l'entente est maintenant devant le Bureau fédéral de la concurrence.

Depuis l'annonce de l'entente avec Shoppers, la compagnie, qui détient Loblaws, Le Choix du Président et plusieurs autres marques d'alimentation en plus de la marque de vêtements Joe Fresh, a dit s'attarder encore à gagner les consommateurs avec des prix plus bas et une plus grande sélection de produits frais.

L'entreprise n'est pas encore revenue en position de faire grimper ses profits, alors qu'elle peine à attirer les consommateurs dans un environnement de concurrence croissante face à des joueurs comme Sobeys et Metro, de même qu'à des détaillants américains tels que Walmart, Target et Costco.

Mais la compagnie a réussi des avancées considérables par rapport au point où elle se trouvait lorsque le plus jeune Galen G. Weston a pris les rênes des mains de son père W. Galen Weston à titre de président exécutif de Loblaw en 2006.

«Les commerces de Loblaw étaient quelque peu en déroute (...) Ils avaient des défis de distribution et de stratégie, et ils laissaient aller certains cadres supérieurs alors qu'ils modifiaient la distribution», a expliqué Ken Hardy, un professeur émérite de marketing à l'École de commerce Ivey de la Western University de London, en Ontario.

«Il était si jeune pour prendre les rênes d'une chaîne majeure, et il y avait cette menace imminente de la migration vers le Nord de Walmart — alors oui, je crois qu'il y avait du scepticisme», a fait valoir M. Hardy. «Mais le conseil a amené certaines bonnes personnes et elles ont été de l'avant et ont effectué les changements, alors il a eu du soutien.»

Gord Nixon, chef de la direction de la Banque Royale et ami de la famille Weston, a affirmé que le jeune Galen et son équipe devraient être salués pour leur rôle dans la restructuration de Loblaw au cours d'une période de fonte des marges bénéficiaires dans l'industrie.

«Je crois que l'entente de Shoppers a sans nul doute le potentiel d'être un véritable coup de circuit pour eux», a ajouté M. Nixon.

PLUS:pc