NOUVELLES

De Tonga à Rio, le monde s'apprête à entrer dans 2014

30/12/2013 11:16 EST | Actualisé 01/03/2014 05:12 EST

Sydney a promis d'embraser le ciel austral dans une débauche d'effets pyrotechniques mardi pour le passage à l'an 2014 de l'ère chrétienne, mais c'est Dubaï qui s'offrira le "plus grand" feu d'artifice du monde.

Des tonnes d'explosifs seront envoyées en d'immenses gerbes multicolores à partir de 21H00 (10H00 GMT), au pied de l'opéra de Sydney pour la première fois depuis plus de dix ans.

Les festivités, auxquelles sont attendues 1,6 million de personnes, ont coûté 6 millions de dollars australiens (3,8 millions d'euros), selon le maire de la grande ville australienne, Clover Moore. Le prix, a-t-il dit, "du plus beau réveillon du Nouvel An dans le monde, dans le plus beau port du monde".

Des milliers de touristes s'étaient déjà massés la veille dans le port pour être certains d'être aux premières loges. "Nous avons obtenu les dernières places au premier rang, nous avons eu de la chance", s'est réjouie Lena Winkels, venue d'Allemagne avec son amie Nine Doerr.

Dubaï, qui vient d'obtenir l'organisation de l'exposition universelle 2020, se prépare lui aussi à un 31 décembre de la démesure avec un spectacle pyrotechnique qui doit illuminer le ciel de l'émirat pendant six minutes.

Pas moins de 400.000 projectiles doivent être tirés de l'île artificielle Palm Jumeirah et The World, 300 îles qui représentent une planisphère au large de la cité-Etat.

Par ce feu d'artifice, tiré de 400 sites de lancement et qui va mobiliser 200 techniciens, l'émirat espère entrer au Livre Guinness des records, ont indiqué les autorités, sans préciser le coût du spectacle.

Dubaï entend conforter son statut de destination touristique grâce à de multiples projets, dont certains pharaoniques, comme la plus haute tour du monde, Burj Khalifa, qui culmine à 828 mètres.

La vie de Mandela en 3D

Au Cap, un hommage sera rendu à Nelson Mandela, décédé le 5 décembre, avec un concert, des feux d'artifice et la projection en 3D, sur la façade de la mairie, d'une rétrospective en images de la vie du prix Nobel de la paix.

En France, la Saint-Sylvestre sera sous haute surveillance avec près de 9.000 policiers, gendarmes, pompiers et militaires mobilisés. Le passage à la nouvelle année dans la capitale attire traditionnellement plusieurs centaines de milliers de personnes, rassemblées principalement sur les Champs-Élysées, le Trocadéro et le Champ-de-Mars, face à la tour Eiffel.

La préfecture de police a invité le public à ne pas se rendre dans Paris en véhicules personnels et à utiliser les transports en commun qui seront mis à sa disposition dans la soirée.

En Nouvelle-Calédonie (Pacifique), le haut-commissaire de la République française a déclaré mardi à l'AFP être "vigilant" mais "serein" pour le réveillon, qui alimente des rumeurs d'incidents. L'année 2014 marque en effet le début du dernier mandat du processus de décolonisation de l'accord de Nouméa, au cours duquel un référendum d'autodétermination doit être organisé. Des élections provinciales ont lieu le 4 mai.

A l'approche du 1er janvier, les sites internet se sont enflammés, colportant des rumeurs de "descentes de jeunes" qui viendraient "casser du Blanc à Nouméa".

Cariocas à Rio, carré rouge à Ryad

A New York, un million de fêtards doivent accompagner sur Times Square la traditionnelle descente pendant 60 secondes, jusqu'à minuit, d'une boule de cristal multicolore le long d'un pylône.

Ils seront près de 2,3 millions, dont un tiers de touristes, sur la plage de Copacabana à Rio, pour assister aux célèbres feux d'artifices et concerts en plein air.

Selon la mairie de Rio, le traditionnel show pyrotechnique du réveillon, qui débute à minuit, va durer 16 minutes. Quelque 24.000 fusées, pesant 24 tonnes, seront lancées de 11 bateaux ancrés à 400 m de la plage, par mesure de sécurité.

Les Cariocas (habitants de Rio), la plupart vêtus de blanc, feront ensuite leurs offrandes (des fleurs) à Yemanja, la déesse de la mer du candomblé, le culte afro-brésilien.

En Arabie saoudite en revanche, la police religieuse a mis en garde contre toute célébration dans le royaume ultra-conservateur qui applique une version rigoriste de l'islam et suit le calendrier de l'hégire.

Les membres de la police religieuse se sont particulièrement adressés aux fleuristes et aux vendeurs de cadeaux, leur demandant de ne pas vendre de roses rouges, d'ours en peluche ou tout autre cadeau qui pourrait être lié à cette occasion.

Dans la ville indonésienne de Banda Aceh (nord-ouest) qui applique la charia, la police religieuse a saisi des milliers de pétards après l'interdiction, pour la première fois, des célébrations du Nouvel An réputées "haram" (impures).

Les habitants des îles Tonga, dans le Pacifique, seront parmi les premiers à entrer dans la nouvelle année.

bp/gab/jh

PLUS:hp