NOUVELLES

Attaques repoussées dans la capitale du Congo

30/12/2013 10:30 EST | Actualisé 01/03/2014 05:12 EST

L'armée de la République démocratique du Congo affirme avoir repoussé les assauts de miliciens dans la capitale Kinshasa. Plus tôt lundi, des hommes armés avaient pris le contrôle de la radio-télévision publique et mené des attaques contre l'aéroport international et une caserne de militaires.

« Nous contrôlons totalement la situation », a affirmé le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, précisant que 40 des 70 assaillants avaient été tués par les forces de sécurité.

Cette attaque pourrait être une tentative de prise du pouvoir par des partisans du chef religieux Paul Joseph Mukungubila. « Les agresseurs se sont présentés comme des partisans de Mukungubila, a expliqué le porte-parole. Nous vérifions l'information, car on cherche peut-être à nous duper ».

Aucun soldat du gouvernement ni civil n'a été blessé lors des affrontements.

Lors de la prise de contrôle de la télévision publique, des hommes en armes ont diffusé un message contre le régime du président Joseph Kabila. « Mukungubila est venu pour vous libérer de l'esclavage des Rwandais », déclaraient-ils dans leur message.

Peu après les combats à Kinshasa, une fusillade a éclaté à Lubumbashi, deuxième ville du pays, près de la résidence de Paul Joseph Mukungubila. La situation est aussi redevenue calme à cet endroit.

PLUS:rc