NOUVELLES

Yémen: un membre présumé d'Al-Qaïda condamné à mort pour une attaque sanglante

29/12/2013 03:56 EST | Actualisé 27/02/2014 05:12 EST

Un Yéménite, membre présumé d'Al-Qaïda, a été condamné à mort dimanche par un tribunal de Sanaa pour avoir conduit en 2011 une attaque sanglante contre un QG de sécurité à Aden, dans le sud du pays.

Ahmad Kadiri Ahmad Turki était poursuivi pour appartenance à Al-Qaïda, et constitution d'une cellule qui a planifié et mené l'attaque, a précisé une source judiciaire.

L'attaque menée en juin 2011 avait fait une vingtaine de tués parmi les membres des services de renseignement, a rappelé cette source du Tribunal spécialisé dans les affaires du terrorisme.

Par ailleurs, le même tribunal a condamné neuf autres Yéménites à des peines de 2 à 10 ans de prison pour appartenance à Al-Qaïda et tentative d'assassinat du président Abd Rabbo Mansour Hadi.

Selon le tribunal, les membres du groupe ont planté le 13 mai 2013 un engin explosif à Sanaa avec l'intention de le faire exploser au passage du convoi de M. Hadi.

L'engin a été découvert et neutralisé par les artificiers yéménites.

Deux des prévenus ont été condamnés à dix ans de prison chacun, un à 5 ans, trois à 4 ans de prison chacun, deux à 3 ans de prison chacun et un à 2 ans, selon le verdict prononcé par le tribunal.

La justice au Yémen, où Al-Qaïda est très actif, a multiplié ces derniers mois les procès de membres présumés du réseau extrémiste, dont dix ont écopé le 31 octobre de peines allant de deux à sept ans après avoir été reconnus coupables d'actes criminels contre les forces de sécurité.

Al-Qaïda avait profité de l'affaiblissement du pouvoir central au Yémen en 2011, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh, pour renforcer son emprise notamment dans le sud et l'est du pays.

jj/mh/faa

PLUS:hp