NOUVELLES

Plusieurs milliers d'opposants devant la résidence du président ukrainien

29/12/2013 09:04 EST | Actualisé 28/02/2014 05:12 EST

Au moins 5.000 manifestants pro-européens et les leaders de l'opposition manifestaient dimanche à Mejiguiria, la résidence de campagne très protégée du président ukrainien dans la banlieue de Kiev, devenue symbole de la corruption, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les opposants brandissant des drapeaux ukrainiens et de l'Union européenne se sont installés sur la place centrale du village de Novi Petrivtsi à 300 mètres de la résidence de Viktor Ianoukovitch, protégée par des cordons de policiers anti-émeutes, des camions et des autobus.

"A bas la bande!", ont scandé les manifestants.

Juché sur un minibus, le célèbre boxeur Vitali Klitschko, l'un des leaders de l'opposition, a déclaré qu'ils étaient là pour dénoncer "la corruption".

"Le pouvoir ne doit pas penser qu'il peut se cacher derrière les enceintes et ne pas entendre son peuple. Ils verront que nous sommes nombreux et que nous n'avons pas peur. La prochaine fois, il y aura ici des millions de personnes", a-t-il lancé.

Arseni Iatseniouk, allié de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko, a une nouvelle fois réclamé la démission du gouvernement du Premier ministre Mykola Azarov, tenu responsable de la suspension de la signature d'un accord d'association avec l'Union européenne, au profit d'un accord de la Russie, et de la répression contre des manifestants fin novembre.

M. Iatseniouk a ajouté que si les exigences de l'opposition n'étaient pas remplies, cette manifestation dominicale devant la résidence du président, qu'il a qualifiée d'"excursion", pourrait se répéter.

La résidence Mejiguiria est devenue un symbole de la corruption du régime à la suite de multiples enquêtes concernant sa "privatisation illégale" publiées ces dernières années dans la presse.

Cette résidence a fait l'objet de plusieurs articles de la journaliste d'opposition Tetiana Tchornovol, sauvagement battue par des inconnus mercredi.

Des milliers de personnes, à vélo, à bord de voitures et de minibus ornés de drapeaux ukrainiens et de l'Union européenne, se sont dirigées dimanche matin vers la résidence, située à une quinzaine de kilomètres de Kiev.

Les manifestants portaient un cercueil et scandaient "Kiev, lève-toi!" et "Ianoukovitch, cours!".

Des centaines de véhicules ont formé un énorme bouchon à deux kilomètres de la résidence. Les manifestants ont quitté les voitures et ont commencé à marcher à pied vers la résidence.

dg-neo/plh

PLUS:hp