NOUVELLES

Michael Schumacher souffre d'un traumatisme grave après une chute à ski

29/12/2013 03:40 EST | Actualisé 28/02/2014 05:12 EST

L'ex-pilote allemand Michael Schumacher, le plus grand champion de l'histoire de la Formule 1, a subi dimanche un "traumatisme crânien grave" dans un accident de ski dans les Alpes françaises et a été hospitalisé à Grenoble, où peu d'informations filtraient dans la soirée sur son état de santé.

Vers 11H00 (10h00 GMT), Michael Schumacher, en séjour privé dans la station de ski de Méribel, skiait en compagnie de son fils, âgé de 14 ans, dans un secteur hors piste de la station, lorsqu'il a lourdement chuté. Malgré son casque, sa tête a heurté une pierre.

Deux pisteurs-secouristes sont immédiatement intervenus pour lui venir en aide, rapidement rejoints par des gendarmes du peloton de haute-montagne (PGHM) de la station voisine de Courchevel.

A l'arrivée des secours, Michael Schumacher "était conscient mais un peu agité", a indiqué à l'AFP Christophe Gernigon-Lecomte, directeur de la station de Méribel.

Selon le communiqué de la station, publié en fin d'après-midi, le champion automobile souffrait d'un "traumatisme crânien grave", sans que son pronostic vital ne soit engagé.

Ce diagnostic a été confirmé à l'AFP par les gendarmes du PGHM, évoquant, eux, un "traumatisme crânien sévère".

"Schumi" a été évacué "en moins de dix minutes" à bord d'un hélicoptère médicalisé d'abord vers l'hôpital de Moutiers. Un peu plus d'une heure plus tard, il a été transféré au service des urgences du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Grenoble, selon la direction de cet établissement.

Selon un communiqué de la station de Méribel, le champion de F1 devait y subir "un bilan et des examens", entouré de son épouse et de trois de ses enfants.

L'établissement, protégé par des policiers à l'extérieur et à l'intérieur des urgences, n'a rien communiqué sur l'état du champion, alors que de nombreux journalistes étaient présents devant l'hôpital.

En fin d'après-midi un neurologue parisien, le docteur Gérard Saillant est arrivé au chevet du champion dans une voiture de la gendarmerie. L'arrivée en urgence de ce professeur, ancien chef de service orthopédique et traumatologique de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, et qui dirige aujourd'hui l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM), a relancé les spéculations sur l'état de santé de "Schumi".

De son côté, le CHU de Grenoble a indiqué dimanche soir à la presse qu'il ne fournirait aucune information sur l'état de santé du champion et qu'à la demande de la famille, c'est le service de presse de Michael Schumacher qui publierait un communiqué dans la soirée.

En fin d'après-midi, quelques uns de ses admirateurs sont venus à l'entrée des urgences de l'hôpital, coiffés de casquettes aux couleurs de Ferrari, l'ancienne écurie de l'Allemand.

L'ex-pilote français Olivier Panis, qui a côtoyé "Schumi" sur les circuits de 1994 à 2004, est lui aussi venu aux nouvelles sur place. Devant les journalistes, le pilote lyonnais a fait part de son "inquiétude" sur l'état de santé de son ami.

Autre champion de F1, Felipe Massa a fait savoir qu'il "priait" pour son "frère" et lui a souhaité "un rétablissement rapide", publiant une photo Instagram de deux hommes s'enlaçant.

Pour sa part, le champion français Romain Grosjean a écrit sur Twitter que "toutes nos pensées sont avec Schumi et sa famille" lui souhaitant de "vite se rétablir".

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie sur les circonstances de l'accident dont a été victime le champion allemand, selon la direction de la station de Méribel.

Michael Schumacher, qui va avoir 45 ans le 3 janvier, est à ce jour le pilote de Formule 1 le plus titré au monde avec 7 titres de champion du monde entre 1994 et 2004 et 91 victoires en Grands Prix.

tm/but/gg

PLUS:hp