NOUVELLES

Le mouvement se poursuit à Kiev: 20 000 manifestants dimanche

29/12/2013 04:36 EST | Actualisé 28/02/2014 05:12 EST

KIEV, Ukraine - Environ 20 000 personnes ont manifesté dans les rues de la capitale ukrainienne dimanche, maintenant plus d'un mois de protestations contre la décision du gouvernement de refuser une entente avec l'Union européenne.

La foule était toutefois moins imposante par cette froide journée que lors de certaines manifestations précédentes, qui ont attiré jusqu'à des centaines de milliers de personnes.

Fidèle à la tradition, l'événement de dimanche a commencé par des discours des chefs spirituels du pays, dont des prêtres chrétiens, un rabbin et un mufti qui ont appelé à l'unité nationale et souligné le droit des manifestants d'obtenir le gouvernement qu'ils désiraient.

Oleh Tyahnybok, le chef du parti d'opposition Svoboda, reconnu pour sa ligne de parti raciste, a insisté sur le fait que les Ukrainiens de l'ouest et de l'est devaient s'unir pour défendre leurs droits.

Des gens portaient des rubans aux couleurs du drapeau ukrainien et avaient confiance en une victoire de leur mouvement. Les chefs de l'opposition continuent de demander la démission du Cabinet, mais celle du président est moins présente dans leurs discours.

Les manifestations ont commencé lorsque le président Viktor Ianoukovith a refusé de signer une entente avec l'Union européenne pour favoriser ses liens avec la Russie. Les manifestants avaient espoir qu'une entente avec l'Europe aiderait l'Ukraine à se sortir de siècles de domination russe.

La plupart des manifestants à Kiev viennent de l'ouest et des régions centrales, alors que beaucoup de gens de l'est et du sud du pays, qui parlent surtout le russe, appuient la position du président de se rapprocher de Moscou.

Le président Ianoukovitch a tenté d'apaiser la colère citoyenne en libérant de prison certains activistes de l'opposition et en suspendant des haut-dirigeants, mais les milliers de manifestants continuent de déferler dans les rues.

PLUS:pc