NOUVELLES

LE MONDE EN BREF DU LUNDI 30 DECEMBRE 2013

29/12/2013 11:00 EST | Actualisé 28/02/2014 05:12 EST

Voici le Monde en bref du lundi 30 décembre 2013 à 04H00 GMT:

GRENOBLE - L'ex-pilote allemand Michael Schumacher, le plus grand champion de l'histoire de la Formule 1, se trouvait dimanche soir dans un état critique à l'hôpital de Grenoble après une chute à ski à Méribel dans les Alpes françaises.

Dans un communiqué, publié après 22H30 (21h30 GMT), conjointement avec le service de presse du champion en Allemagne, l'hôpital a indiqué qu'il "reste dans une situation critique" et "souffrait, à son arrivée, d'un traumatisme crânien grave avec coma qui a nécessité immédiatement une intervention neurochirurgicale".

JUBA - Les miliciens que le gouvernement sud-soudanais accusait l'ex-vice président Riek Machar de mobiliser contre lui ont, selon Juba, abandonné dimanche leur avancée qui faisait craindre un "bain de sang" à l'ONU.

Juba accusait depuis samedi Riek Machar d'avoir mobilisé jusqu'à 25.000 jeunes miliciens de l'ethnie lou nuer, membres selon elle d'un groupe surnommé "l'Armée blanche", prêts "à attaquer à n'importe quel moment" dans l'Etat du Jonglei (est).

NEW YORK - L'ONU a fait état de la présence de groupes armés près de la ville de Bor, capitale de l'Etat du Jonglei (est), point focal de la lutte entre partisans de Machar et Juba. Selon l'ONU, qui n'a pas identifié les groupes, ceux-ci se trouvent à environ 50 kilomètres au nord-est de la ville.

MOSCOU - Au moins 16 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres ont été blessées dimanche lorsqu'une femme s'est fait exploser dans une gare de Volgograd (sud-ouest de la Russie), proche de l'instable Caucase russe, ravivant les craintes sur la sécurité à six semaines des JO-2014 de Sotchi.

Cette explosion "effrayante", ont raconté des témoins, s'est produite devant les détecteurs de métaux installés à l'entrée de la gare, remplie de voyageurs.

BRUXELLES/NEW YORK/RYAD/ATHENES - L'Otan, l'ONU et l'UE ont condamné l'attentat de Volgograd. Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a qualifié cette attaque d'"abominable", tandis que le chef de l'Etat français François Hollande a parlé de "terrible attentat". Athènes a évoqué une "action terroriste barbare".

JERUSALEM - Le gouvernement de Benjamin Netanyahu se préparait dimanche à libérer 26 détenus palestiniens, et devait annoncer parallèlement des projets de construction dans les colonies, avant une nouvelle difficile mission de paix du secrétaire d'Etat américain John Kerry dans la région.

Les libérations des 26 détenus devraient intervenir lundi soir.

RYAD - Le roi Abdallah d'Arabie saoudite et le président français François Hollande ont souligné dimanche leur convergence de vue sur les crises qui secouent le Moyen-Orient, du Liban à la Syrie en passant par l'Iran, affichant une même fermeté.

Le président français est arrivé dimanche en Arabie saoudite pour une visite de deux jours également dominée par des enjeux commerciaux alléchants.

JERUSALEM - Israël a menacé de durcir les représailles contre le Liban en cas de nouveaux tirs de roquettes, après avoir répliqué par une salve d'obus à plusieurs tirs dimanche matin.

Selon l'ONU, l'artillerie israélienne a tiré 32 obus vers la zone d'où ont été tirées les roquettes, dans la région d'Arqoub dans le sud du Liban. Des deux côtés, les projectiles sont tombés dans des zones inhabitées, sans faire ni victime ni dégât.

JERUSALEM - Deux Palestiniens ont été blessés dimanche dans la bande de Gaza par des tirs israéliens, moins d'un semaine après des violences qui ont fait des morts dans les deux camps.

BEYROUTH - Au moins 19 rebelles ont été tués dimanche dans des combats avec les forces gouvernementales pour tenter de prendre le contrôle de l'aéroport militaire de Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

DAMAS - Le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem a souligné dimanche que son pays restait attaché à une participation de l'Iran à la conférence de paix sur la Syrie, prévue en Suisse en janvier et à laquelle Téhéran n'a pas été invité.

RYAD - Le président français François Hollande a appelé l'opposition syrienne à participer à la conférence de paix dite Genève-2 prévu en janvier, lors d'une rencontre dimanche à Ryad avec son chef Ahmad Jarba.

BADGAD - Les Nations unies ont annoncé dimanche avoir achevé leur premier pont aérien d'aide humanitaire pour la Syrie au départ de l'Irak, après avoir effectué 24 vols en deux semaines.

KIEV - Quelque 50.000 opposants pro-européens ont manifesté dimanche à Kiev et plusieurs milliers se sont rassemblés devant la résidence de campagne du président ukrainien pour dénoncer l'agression d'une journaliste connue pour ses enquêtes sur la corruption de Viktor Ianoukovitch.

BEYROUTH - L'Arabie saoudite s'est engagée à octroyer trois milliards de dollars à l'armée libanaise afin que celle-ci, faiblement équipée, puisse se procurer des armes françaises, a annoncé dimanche le président de la République libanais, Michel Sleimane.

RYAD - Le président français François Hollande s'est engagé lors d'une conférence de presse dimanche soir à Ryad à "satisfaire" les demandes d'armement de l'armée libanaise pour soutenir le président Michel Sleimane.

BAGDAD - Des attaques prenant principalement pour cible les forces de sécurité ont fait 16 morts en Irak dimanche, dont trois haut-gradés.

LE CAIRE - Un attentat a frappé un bâtiment militaire dimanche en Egypte, la troisième attaque en moins d'une semaine dans un pays toujours plus divisé après la désignation des Frères musulmans du président destitué Mohamed Morsi comme "organisation terroriste".

DACCA - Deux personnes ont été tuées dans des affrontements dimanche à Dacca, la capitale du Bangladesh, entre des policiers et des centaines de manifestants qui voulaient participer à une "marche pour la démocratie" dont la dirigeante de l'opposition a été empêchée par les forces de l'ordre de prendre la tête.

SAINT-PETERSBOURG - Le dernier des 26 militants étrangers de Greenpeace amnistiés par les autorités russes, le Polonais Tomasz Dziemianczuk, a quitté dimanche la Russie, un peu plus de 100 jours après avoir été arrêté pour une action dans l'Arctique.

emb/jr

PLUS:hp