NOUVELLES

Des Libyens manifestent devant le bureau du premier ministre Ali Zidan

29/12/2013 10:20 EST | Actualisé 28/02/2014 05:12 EST

TRIPOLI, Libye - Des dizaines de Libyens en colère ont bloqué l'accès au bureau du premier ministre et à l'édifice du ministère des Affaires étrangères de la Libye à Tripoli, dimanche, afin de dénoncer le manque d'efficacité du gouvernement et la corruption qui gangrène le pays, a révélé un représentant des forces de sécurité.

Les protestataires ont placé des morceaux de blocs de béton devant le bureau du premier ministre Ali Zidan. Ce dernier a rencontré son homologue algérien à un autre endroit, plus tard dimanche.

Le représentant a raconté sous le couvert de l'anonymat que les contestataires avaient également manifesté devant le bâtiment abritant le ministère libyen des Affaires étrangères, réclamant la dissolution du gouvernement. D'autres ont empêché les employés d'une compagnie de télécommunications de se rendre à leurs bureaux.

Toujours selon le représentant, les manifestants se sont ensuite dispersés dans le calme.

Par ailleurs, une porte-parole d'un hôpital de Benghazi a affirmé que l'établissement avait reçu, dimanche, la dépouille de Meftah Hamid Najem, un colonel à la retraite ayant travaillé pour le service de renseignement de la Libye. Elle a précisé que M. Najem avait été abattu d'une balle à la tête.

Le meurtre n'a pas été revendiqué, mais de nombreux assassinats et attentats visant des membres de la police et de l'armée sont survenus à Benghazi au cours des derniers mois.

La ville est un bastion pour les milices dérivant des groupes rebelles qui ont contribué à renverser le défunt dictateur libyen Mouammar Kadhafi. Certaines de ces organisations sont formées d'islamistes liés à Al-Qaïda.

PLUS:pc