NOUVELLES

Convergence de vue entre Paris et Ryad sur les crises régionales

29/12/2013 10:05 EST | Actualisé 28/02/2014 05:12 EST

Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a souligné lors d'un entretien dimanche avec François Hollande la "convergence" des positions des deux pays sur la Syrie, l'Iran et les autres crises régionales, a-t-on indiqué dans l'entourage du président français.

"Le roi Abdallah a manifesté son inquiétude, voire son anxiété à propos des crises régionales --l'Iran, la Syrie, le Liban et l'Egypte-- et a salué la position courageuse de la France sur ces principaux dossiers", a-t-on ajouté dans l'entourage de François Hollande.

Le souverain saoudien a souligné "les positions convergentes" des deux pays sur ces différents dossiers, a-t-on précisé de même source.

Le roi Abdallah, dont le pays est l'un des principaux soutiens à l'opposition syrienne, a accusé au cours de l'entretien le président syrien Bachar Assad d'avoir "détruit son pays", affirmant qu'il avait attiré les "extrémistes islamistes", toujours selon l'entourage de François Hollande.

Le chef de l'Etat français est arrivé dimanche en Arabie saoudite pour une visite officielle dominée par la perspective d'enjeux commerciaux alléchants ainsi que les crises qui secouent le Moyen-Orient.

Il a été accueilli par le prince héritier Salmane ben Abdel Aziz avant d'être reçu par le roi dans son luxueux palais de Rawdat Khurayim, à 60 km au nord-est de Ryad.

Le président français doit également rencontrer l'ex-Premier ministre libanais Saad Hariri, dont un proche a été tué vendredi dans un attentat à la voiture piégée vendredi à Beyrouth, et le chef de l'opposition syrienne Ahmed Jarba au premier jour de sa visite dans le royaume, selon son entourage.

ha/at/hj

PLUS:hp