NOUVELLES

Connecticut : une loi resserrant le contrôle des armes entre en vigueur le 1er janvier

29/12/2013 07:27 EST | Actualisé 28/02/2014 05:12 EST
AP

HARTFORD, États-Unis - Une loi au Connecticut rendra illégales certaines armes à feu et munitions à partir du 1er janvier, forçant les propriétaires à se dépêcher d'aller enregistrer leurs armes.

Des citoyens faisaient la file au département des services d'urgence et de la protection publique à Middletown dans les derniers jours, pour remettre leur formulaire leur permettant de garder légalement leurs armes d'assaut ou leurs chargeurs à haute capacité.

Une loi sur le contrôle des armes à feu adoptée plus tôt cette année, à la suite de la fusillade à l'école primaire Sandy Hook qui a tué 20 enfants et six enseignants en décembre 2012, donne jusqu'à mardi aux propriétaires d'armes à feu pour soumettre leurs documents.

Le sous-secrétaire du gouverneur du Connecticut responsable de la justice criminelle, Michael Lawlor, prévoit que beaucoup de demandes seront soumises dans les derniers jours de 2013.

La loi a notamment élargi la définition des armes d'assaut pour interdire davantage de modèles. Elle interdit aussi la vente ou l'achat de chargeurs qui peuvent contenir plus de 10 cartouches de munitions.

Tout comme les armes d'assaut, la loi permet de posséder ce type de chargeur, à condition d'être enregistré auprès de l'État.

«Une chose est claire: si vous ne l'avez pas enregistré, à partir du 1er janvier, c'est de la contrebande», a martelé M. Lawlor.

La Ligue de défense des citoyens du Connecticut, qui conteste la loi devant les tribunaux, a rappelé aux propriétaires d'armes à feu que la date limite approchait.

«Plusieurs personnes ne sont pas encore au courant de la loi ou de la date d'entrée en vigueur», a affirmé le président du groupe, Scott Wilson.

«Bien que la ligue soit convaincue que cette loi est inconstitutionnelle, nous voulons nous assurer que les propriétaires d'armes à feu respectueux de la loi ne deviendront pas des criminels le 1er janvier.»

Selon M. Wilson, environ 20 000 armes seront touchées par la nouvelle loi de l'État, qui permet que les systèmes d'emmagasinage à haute capacité soient chargés au maximum dans la résidence de leur propriétaire. Les opposants aux armes à feu espèrent toutefois que la loi incitera plus de citoyens à rendre ces armes aux autorités.

«Je pense qu'avec le temps, il y aura simplement de moins en moins de ces armes en circulation», croit M. Lawlor.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les grandes dates du débat sur les armes aux USA