NOUVELLES

Angleterre - 19e journée: Arsenal refuse d'abdiquer, Liverpool en recul

29/12/2013 02:07 EST | Actualisé 28/02/2014 05:12 EST

Arsenal, sous la pression de City qui avait gagné samedi, a repris dimanche la 1re place du championnat d'Angleterre en s'imposant à Newcastle (1-0), tandis que Liverpool, le précédent leader bousculé par Chelsea (2-1), recule désormais à la 5e place.

Après la victoire chez les Magpies arrachée grâce au 1er but de Giroud depuis un mois, Arsène Wenger a loué la force mentale des siens qui finissent l'année au bout du rouleau mais avec la fierté d'avoir pris 82 points depuis janvier.

Avec désormais City (2) et Chelsea (3) qui les talonnent à un et deux points, les Gunners, dont le groupe est nettement moins étoffé que ceux de ses rivaux, auront bien besoin de ces qualités et de fraîcheur s'ils veulent conserver ce rang en mai.

Néanmoins, des trois, ce sont les coéquipiers de Wilshere qui, un an après le 7-3 ramené de Saint James Park, ont fait la meilleure impression en allant s'imposer sans Özil ni Ramsey chez le 8e Newcastle qui n'avait perdu qu'une fois depuis le 2 novembre. Et qui aurait pu obtenir mieux avec un peu plus de réussite sur un poteau de Debuchy ou une tête involontaire de Rémy.

Coup double

Victorieux de Liverpool, Chelsea a aussi fait coup double en prenant trois points d'avance sur le 4e Everton tout en fragilisant un peu plus un adversaire direct après lui avoir infligé, pour la 1re fois cette saison, une 2e défaite d'affilée.

Le déroulement du match pourrait même fissurer un peu plus la confiance des Reds car, comme à City, ils ont mené avant de s'écrouler, ce qui leur vaut aujourd'hui d'être rejeté à la 5e place alors qu'ils étaient 1er du championnat au soir de Noël.

Suarez, occupé à fêter ses retrouvailles avec Ivanovic, le défenseur qu'il avait mordu au printemps avant d'être suspendu dix matches, c'est Skrtel qui a trompé Cech dès la 4e minute.

Mais Chelsea a alors sorti le grand jeu avant la pause, d'abord pour égaliser grâce à Hazard, puis pour prendre l'avantage après le 3e but cette saison d'Eto'o. Décisif sur les deux buts, Oscar s'est avéré précieux alors que Luiz, inhabituel milieu défensif, a réussi à faire oublier la suspension de Ramires.

Dommage que la tendance naturelle des Blues ait repris le dessus et qu'ils se soient relâchés en 2e période en pensant avant tout à tenir leur maigre avantage.

Liverpool a alors tout tenté pour revenir et si Chelsea a tremblé, comme son poteau (54), Suarez n'a pas réussi à obtenir le penalty dont il aurait pu bénéficier à deux reprises s'il n'était tombé sur Eto'o ou encore Terry, qui disputait lui son 600e match sous les couleurs londoniennes.

Battus une seule fois lors de leurs neuf derniers matches de championnat, les joueurs de Mourinho devront toutefois montrer autre chose lors de la 2e partie de saison s'ils veulent contrarier les aspirations des clubs qui les devancent.

Quatre matches sur cinq à Anfield

Quant aux Reds, malgré cinq mois de belle facture, ils savent ce qu'il doivent améliorer pour remonter au classement après avoir pris cinq points sur 21 lors de leurs sept derniers déplacements. Ils pourront en janvier panser leur plaies en disputant quatre matches sur cinq à Anfield.

Après Manchester United samedi, ce sont donc Everton et Tottenham qui ont fait dimanche la bonne affaire dans le peloton des poursuivants.

Vainqueurs 2-1 de Southampton (9), notamment grâce au 9e but de Lukaku mais son 1er depuis six matches, les Toffees sont mêmes 4e et n'auront pas douté longtemps après avoir perdu trois jours plus tôt leur invincibilité à la maison en 2013.

Peu à l'aise chez eux, Tottenham (7) a réussi à se reprendre à White Hart Lane, contre Stoke (12), battu 3-0. Confirmé dans ses fonctions, l'ex-intérimaire Tim Sherwood va pouvoir souffler.

Mais pas trop longtemps car, avant d'affronter Arsenal dans une semaine en coupe, Tottenham doit d'abord se rendre mercredi à Old Trafford pour y affronter Manchester United qui compte le même nombre de points mais les devance d'une place.

cd/jgu

PLUS:hp