BIEN-ÊTRE

5 légumes anciens pour diversifier vos soupes cet hiver

11/01/2014 11:12 EST
shutterstock
pumpkin and mushroom soup on a...

À la tomate, aux poireaux, aux carottes... L'hiver, les soupes s'inventent de mille façons pour faire le plein de vitamines. Mais, les organismes peuvent vite s'en lasser. Alors, pourquoi ne pas faire du bon avec du vieux. Les légumes anciens, aussi, donnent des résultats vitaminés pour affronter le froid.

Le panais

C'est une vieille carotte que nos grands-parents connaissaient très bien. Et, le panais revient à la mode, sous la forme de velouté. Il faut le préparer en association avec des pommes de terre, à faire bouillir, et des oignons ainsi que de la crème fraîche, pour plus de gourmandise. Le panais est une promesse pour faire le plein de fibres et de vitamine C.

La courge butternut

Dans la famille des cucurbitacées, il y a une variété de courge musquée : la courge butternut. De forme allongée, elle est un partenaire privilégié pour ceux et celles qui font attention à leur ligne. Les graines, chargées en zinc, se mangent, tout comme sa chair douce, de couleur orangée. La courge butternut se prépare souvent en soupe ou velouté. Les amateurs de cuisine pourront la revisiter en ajoutant à la recette des épices ou du lait de coco.

Le topinambour

Sans doute le légume ancien le plus connu. Ce légume racine est un allié de choix pour ceux qui doivent prêter attention à leurs intestins et éviter la constipation. Sinon, l'ingrédient est une source riche de fer, de vitamines B1 et B5, de phosphore et de potassium. Le topinambour se transforme facilement en potage lorsqu'il est cuit, à faire réduire en purée. Dans la recette, il est possible d'ajouter d'autres légumes anciens, comme le potiron ou la courge.

L'oseille

Une bombe nucléaire en vitamines, en oligo-éléments et en minéraux. L'oseille est une plante potagère au goût très atypique, que certains accommodent déjà en sauce pour déguster un poisson. Mais, l'oseille sait aussi se préparer en soupe. Dans ces cas là, il faut ajouter des pommes de terre. Pour que la recette soit plus gourmande, ajouter de la crème fraîche épaisse.

Le rutabaga

C'est un "chou-navet" qui est habitué à être préparé en soupe, avec d'autres légumes. Celui qu'on appelle le légume de guerre, pour avoir nourri les poilus, est une source de vitamine C. Il dispose aussi d'assez de fibres pour favoriser le transit intestinal et de potassium. Un allié de choix donc pour l'hiver, à éplucher pour le faire bouillir avec d'autres légumes de saison et réaliser un velouté. Pour ceux qui auraient du mal à le manger, penser à utiliser du cumin, de la sauge, du curry, du thym ou de la noix de la muscade pour parvenir à changer les avis.

À VOIR AUSSI:

6 aliments à manger en janvier

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.