NOUVELLES

Une frappe aérienne du régime syrien fait 21 morts dans un marché à Alep

28/12/2013 01:25 EST | Actualisé 27/02/2014 05:12 EST

BEYROUTH - Une frappe aérienne du gouvernement syrien dans un marché situé au coeur d'un quartier d'Alep détenu par les rebelles a fait au moins 21 morts samedi, ont annoncé des militants.

Depuis près de deux semaines, les avions du président Bachar el-Assad bombardent les zones contrôlées par l'opposition dans la ville. Selon les activistes, ces attaques ont tué plus de 400 personnes depuis leur début le 15 décembre.

Cette offensive aérienne a été lancée environ un mois avant la tenue d'une conférence de paix internationale à Genève le 22 janvier visant à trouver une solution politique à la crise en Syrie. Certains observateurs croient que les assauts à Alep font partie de la stratégie d'Assad pour montrer au grand jour les faiblesses de l'insurrection et s'assurer ainsi un avantage durant les négociations.

La bombe de samedi est tombée sur un marché bondé du quartier Tariq al-Bab, ont indiqué le Centre médiatique d'Alep et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

L'OSDH, qui obtient ses renseignements grâce à un réseau de militants sur le terrain, a rapporté que 25 personnes avaient perdu la vie, dont 4 enfants, et que des dizaines d'autres avaient été blessées. Le Centre médiatique d'Alep a pour sa part publié les noms des 21 victimes du bombardement.

L'Associated Press n'a pas été immédiatement en mesure d'expliquer la différence entre les deux bilans. Il est toutefois fréquent que le nombre de morts varie selon les sources en raison du chaos causé par ce type d'assaut.

Alep, qui est la plus importante ville de Syrie, est l'un des principaux champs de bataille de la guerre civile depuis que les rebelles y ont amorcé une offensive au milieu de 2012. La cité a été lourdement endommagée par les combats et est actuellement divisée entre les deux camps.

PLUS:pc