DIVERTISSEMENT

Jean-Marc Vallée et Denis Villeneuve seront-ils en nomination aux Oscars?

28/12/2013 05:49 EST | Actualisé 28/02/2014 06:19 EST
ASSOCIATED PRESS
This image released by Focus Features shows Matthew McConaughey as Ron Woodroof in a scene from the film, "Dallas Buyers Club." McConaughey was nominated for a Golden Globe for best actor in a motion picture drama for his role in the film on Thursday, Dec. 12, 2013. The 71st annual Golden Globes will air on Sunday, Jan. 12.(AP Photo/Focus Features, Anne Marie Fox)

TORONTO - Jean-Marc Vallée et Denis Villeneuve obtiendront-ils des nominations à la cérémonie des Oscars 2014? Les deux réalisateurs québécois se sont brillamment illustrés au grand écran américain avec «Dallas Buyers Club» et «Prisoners» («Prisonniers»), respectivement, et le bruit qui court est qu'ils pourraient être mentionnés au dévoilement des nominations, le 16 janvier.

Jean-Marc Vallée («C.R.A.Z.Y.», «Café de Flore») a déjà gagné la statuette dorée pour les costumes de «The Young Victoria» («Victoria: Les jeunes années d'une reine»). Dans «Dallas Buyers Club», qui court la chance d'être nommé pour ses maquillages et costumes, Matthew McConaughey joue le rôle d'un cow-boy qui, dans les années 1980, entreprend de passer illégalement des médicaments après avoir découvert qu'il est atteint du VIH. Jared Leto joue également un patient séropositif.

«Je ne pense pas qu'il y ait eu un film plus puissant émotionnellement que "Dallas Buyers Club" cette année», juge Cameron Bailey, le directeur artistique du Festival du film de Toronto (TIFF).

M. Vallée a su contourner l'obstacle que représentait son petit budget de quatre millions de dollars par des moyens techniques efficaces, affirme M. Bailey. Il croit cependant que c'est le jeu des acteurs qui pèsera le plus dans la balance dans la course aux trophées.

«Les performances, particulièrement celles de Matthew McConaughey et Jared Leto, sont phénoménales. Ils sont si profondément transformés dans ce film. Je pense que c'est le type de performance que l'académie remarque souvent», estime M. Bailey.

De son côté, Denis Villeneuve a aussi déjà ses aises à la cérémonie des Oscars, ayant été nommé pour «Incendies» en 2010.

Dans le thriller «Prisoners» («Prisonniers»), Jake Gyllenhaal joue un policier imperturbable qui enquête sur la disparition de deux fillettes en Pennsylvanie. Hugh Jackman incarne quant à lui le père de l'une des disparues et Maria Bello joue sa femme dépressive.

«Prisoners» a obtenu la seconde audience la plus importante au TIFF en septembre. Le Festival du film de Hollywood a récompensé Jake Gyllenhaal pour son rôle de soutien. Il s'agit du premier film à grand budget pour Denis Villeneuve: 46 millions $.

Selon M. Bailey, du TIFF, Denis Villeneuve s'est montré à la hauteur de n'importe quel des meilleurs réalisateurs de Hollywood. «Quand j'ai vu "Prisonniers", je suis sorti de la salle en me disant: "C'est au moins aussi bon que tout ce que j'ai vu de David Fincher"», se souvient-il.

Il croit que ce film pourrait gagner plusieurs Oscars, dont celui de la meilleure réalisation. «"Prisonniers" a été filmé par Roger Deakins, un cinéaste extraordinaire qui a déjà été remarqué par l'académie auparavant. Le film est magnifique et c'est une de ses forces. J'ose espérer que certains des acteurs obtiendront également des nominations.»

Quelques autres Canadiens doivent aussi garder les doigts croisés jusqu'au 16 janvier. La Torontoise Sarah Polley, qui a été remarquée par la critique et récompensée de quelques prix pour son «Stories We Tell», un documentaire au ton très personnel, se trouve sur la courte liste de la catégorie documentaire.

Chris Landreth a déjà gagné un Oscar, en 2004, pour le court-métrage d'animation «Ryan». Son court-métrage en 3D «Subconscious Password» figure aussi sur la liste de l'académie dans la catégorie des courts-métrages d'animation et semble avoir de bonnes chances d'être nommé.

Sur la courte liste dans la même catégorie, nommons aussi le Montréalais Theodore Ushev pour «Gloria Victoria», le Montréalais d'origine torontoise Jonathan Ng pour «Requiem for Romance» et le Vancouvérois Eoin Duffy pour «The Missing Scarf». L'Office national du film est aussi mentionné comme coproducteur de «Hollow Land».

INOLTRE SU HUFFPOST

Dallas Buyers Club et Prisoners aux Oscars