NOUVELLES

Enquête anticorruption: l'UE exhorte la Turquie à faire preuve de transparence

28/12/2013 09:00 EST | Actualisé 27/02/2014 05:12 EST

ANKARA, Turquie - L'Union européenne a exprimé, samedi, de l'inquiétude par rapport à une enquête sur une affaire de corruption impliquant des alliés du premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan et a exhorté la Turquie à traiter ce dossier de «façon transparente et impartiale».

Cette déclaration survient alors que l'opposition turque accuse le gouvernement de M. Erdogan d'essayer de faire capoter l'investigation en congédiant des dirigeants de la police.

Le gouvernement a également changé les règles régissant la manière dont les enquêtes sont menées, mais cette décision a été renversée par un tribunal turc.

Le commissaire européen à l'Élargissement, Stefan Füle, a salué le jugement de la cour, soutenant que modifier les règles aurait miné la capacité du système judiciaire à agir.

Sur Twitter samedi, le ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt, a pressé la Turquie, qui a posé sa candidature pour adhérer à l'Union européenne, de revenir à des «réformes démocratiques et inspirées de l'Union européenne».

Recep Tayyip Erdogan affirme que l'investigation fait partie d'un complot visant à renverser son gouvernement.

PLUS:pc