NOUVELLES

Des centaines de personnes tentent de fuir la République centrafricaine

28/12/2013 02:34 EST | Actualisé 26/02/2014 05:12 EST

Profitant d'une brève accalmie dans les violences en République centrafricaine, plusieurs centaines de personnes tentent de quitter le pays à bord des vols d'urgence vers le Tchad.

Parmi les personnes qui tentent de fuir, on retrouve de nombreux Tchadiens installés en République centrafricaine.

Plusieurs pays africains ont également appelé à l'aide pour faciliter l'évacuation de leurs ressortissants face à la crise humanitaire, créée par les violences entre les rebelles musulmans de la Séléka et les milices chrétiennes « anti-balaka ».

Le Tchad a lancé un pont aérien depuis une semaine et a déjà évacué près de 3000 personnes par avion, a indiqué l'Organisation internationale des migrations (OIM).

Quelque 200 Camerounais ont également été rapatriés vendredi, en plus des 900 autres évacués depuis le début du mois.

L'OIM a aussi été sollicitée par le Sénégal et le Niger pour l'évacuation de centaines de leurs ressortissants.

L'aéroport de Bangui-M'Poko a été pris d'assaut par les réfugiés chrétiens et musulmans, des civils craignant tous les représailles du camp adverse.

« Nous n'avions jamais connu des violences aussi barbares que celles-ci », a déclaré une femme de 31 ans mariée à un Tchadien.

Environ 800 000 personnes, sur une population totale de 4,5 millions d'habitants, ont quitté leurs maisons durant les violences du mois de décembre.

Les affrontements en Centrafrique ont fait plus 1000 morts depuis le début du mois à travers le pays et des centaines de milliers d'habitants ont été déplacés.

 

PLUS:rc