NOUVELLES

Avec Rodgers à son poste, les Packers veulent ravir le titre aux Bears

28/12/2013 05:17 EST | Actualisé 27/02/2014 05:12 EST

LAKE FOREST, États-Unis - Aaron Rodgers est de retour, une bonne nouvelle pour les Packers de Green Bay. Est-ce que ce sera suffisant pour les amener en éliminatoires? Les Bears de Chicago espèrent que non.

La plus vieille rivalité dans la NFL connaîtra un nouveau chapitre particulièrement intéressant puisque ce dernier duel en saison régulière déterminera laquelle des deux équipes participera aux éliminatoires. Ce match, qui aura lieu lundi soir au Soldier Field, marquera aussi le retour au jeu du quart étoile des Packers. Ce dernier était sur la touche en raison d'une blessure à la clavicule gauche.

Le gagnant remportera le titre de la section Nord de la Nationale et accédera aux éliminatoires. Une nulle est aussi suffisante pour les Bears (8-7). Le perdant débutera ses vacances.

«Je ne le voudrais pas autrement, a dit l'entraîneur-chef des Packers Mike McCarthy. C'est pour ça que nous nous battons, une occasion de participer aux éliminatoires. C'est ce qui est devant nous. Et tout le monde connaît la grande histoire de la rivalité entre les Packers de Green Bay et les Bears de Chicago.»

Et tout le monde sait que les Packers (7-7-1) pourront compter sur leur joueur le plus important quand ils tenteront de remporter un troisième titre de section d'affilée et un cinquième laissez-passer de suite en éliminatoires.

Rodgers a raté sept rencontres et n'a pas joué depuis un revers des Packers contre les Bears le 4 novembre dernier. Il s'était blessé tôt dans le match quand il avait encaissé un sac de Shea McClellin et les Packers ont compilé un dossier de 2-5-1 pendant son absence, incluant la défaite contre les Bears.

Les Bears auraient pu s'assurer du titre et d'une première participation aux éliminatoires depuis 2010 s'ils n'avaient pas été humiliés par les Eagles de Philadelphie dimanche dernier. En vertu des défaites des Packers contre les Steelers de Pittsburgh et des Lions de Detroit face aux Giants de New York, une victoire aurait fait le travail pour les Bears. Ils ont plutôt encaissé une gênante défaite de 54-11.

Rodgers sera peut-être un peu rouillé en début de match après sa longue absence.

«Oui, il a raté quelques semaines, mais je pense qu'il devrait s'en tirer puisqu'il a pu s'entraîner au cours des derniers jours, a noté le receveur Jordy Nelson. Je crois qu'il va beaucoup nous aider et nous allons devoir jouer du bon football.»

Du bon football, voilà quelque chose que les Packers n'ont pas offert souvent à leurs partisans depuis que Rodgers s'est blessé. Les Packers ont utilisé trois quarts différents pendant son absence et ont connu une séquence de cinq matchs sans victoire, incluant une nulle contre les Vikings du Minnesota.

Du côté des Bears, une victoire permettrait de couronner la première saison pour l'entraîneur-chef Marc Trestman.

Il a été embauché pour remplacer Lovie Smith, avoir l'espoir qu'il allait donner un second souffle à l'offensive et guider l'équipe en éliminatoires après avoir échoué à cinq reprises lors des six dernières campagnes. Est-ce que le résultat du match de lundi déterminera si la première saison de Trestman sera un succès?

«Je ne veux même pas commencer à penser à ça présentement, a-t-il dit. Pour moi, le succès est quelque chose que nous visons au quotidien, selon le travail accompli. C'est comme ça que j'évalue ça. Une fois que la saison sera terminée, nous allons pouvoir regarder le portrait général et l'évaluer.»

PLUS:pc