NOUVELLES

Une délégation de l'opposition syrienne va se rendre à Moscou les 13-14 janvier

27/12/2013 05:52 EST | Actualisé 26/02/2014 05:12 EST

Une délégation de la Coalition de l'opposition syrienne envisage de se rendre à Moscou les 13 et 14 janvier pour négocier avec de hauts diplomates russes, a indiqué vendredi le secrétaire général de la coalition à l'agence publique Ria-Novosti.

"Ces dates de visite -- les 13 et 14 janvier -- ont été fixées préalablement avec le ministère russe des Affaires étrangères", a déclaré Badr Jamous.

Selon lui, le chef de l'opposition syrienne, Ahmad Jarba, devrait être à la tête de la délégation, s'il est réélu au poste du président de la coalition début janvier, lors d'un congrès des forces de l'opposition syriennes à Istanbul.

"Avant les élections, nous ne pouvons pas affirmer que la visite aura lieu dans ces délais. Nous allons annoncer la date officielle après ces élections", a-t-il ajouté.

M. Jarba a annoncé début décembre son intention de se rendre en Russie, alliée du président Bachar al-Assad, en précisant avoir reçu une invitation du ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

L'objectif est de "convaincre les responsables russes que leur intérêt est d'être avec le peuple syrien et non avec le régime", avait déclaré M. Jarba dans une interview à l'agence koweïtienne Kuna.

Cette visite devrait intervenir à quelques jours de la conférence internationale sur la paix en Syrie, Genève-2, qui doit s'ouvrir le 22 janvier à Montreux en Suisse.

La conférence vise à réunir des représentants du pouvoir et de l'opposition pour tenter de trouver une solution politique au conflit syrien qui a fait 126.000 morts selon une ONG syrienne et des millions de réfugiés et déplacés selon l'ONU.

La Coalition nationale de l'opposition syrienne a annoncé être prête à prendre part à cette réunion, à condition que le président Assad remette ses pouvoirs et soit exclu de toute phase transitoire. La Russie, alliée de Damas, s'est toujours opposée à ce type de conditions.

La Russie qui se veut médiateur dans ce conflit a déjà accueilli en novembre une délégation du gouvernement syrien en vue de la préparation de Genève-2.

mp/gmo/fw

PLUS:hp