NOUVELLES

Un militaire canadien blessé en Afghanistan revient du pôle Sud

27/12/2013 05:25 EST | Actualisé 26/02/2014 05:12 EST

Alexandre Beaudin D'Anjou, un soldat canadien qui a vu sa vie basculer en Afghanistan, revient d'une expédition de trois semaines au pôle Sud.

L'aventure était parrainée par le Prince Harry et organisée par Walking with the Wounded, un organisme britannique qui finance des expéditions extrêmes pour les militaires blessés.

Alexandre Beaudin D'Anjou dit avoir été incapable de résister lorsque l'organisme Walking with the Wounded l'a invité à participer à une aventure aux confins de la planète : un périple de trois semaines en ski de fond avec d'autres soldats blessés au combat.

Le tout s'est déroulé dans des conditions extrêmes, à des températures avoisinant moins 50 degrés Celsius. Un pas à la fois, lui et les autres ont parcouru les 335 kilomètres qui séparent le 87e parallèle du pôle Sud.

« J'ai un syndrome de stress post-traumatique, donc être nécessairement dans sa tête n'est pas le lieu où on préfère être », raconte-t-il.

À son arrivée au pôle Sud, Alexandre a sculpté les noms de ses quatre enfants dans la neige. Il est revenu de l'Antarctique le 23 décembre.

Un autre défi l'attend au cours des prochains mois. Pour continuer de servir au sein des Forces canadiennes, il devra prouver au comité médical qu'il est apte à continuer à exercer son métier d'ingénieur de combat, et ce, malgré les blessures subies en Afghanistan.

PLUS:rc