NOUVELLES

Milos Raonic et Eugenie Bouchard entameront la saison 2014 à la Coupe Hopman

27/12/2013 10:29 EST | Actualisé 26/02/2014 05:12 EST

PERTH, Australie - Ne parlez pas à Milos Raonic des papillons dans l'estomac à l'approche de la Coupe Hopman.

L'Ontarien, qui a fêté son 23e anniversaire vendredi, a déclaré qu'il est conscient qu'il devra exploiter son puissant service en lever de rideau du tournoi par équipe mixte, alors que le Canada affrontera le pays-hôte, l'Australie.

Raonic entamera sa préparation pour les Internationaux d'Australie samedi contre Bernard Tomic, tandis que la Montréalaise Eugenie Bouchard croisera le fer avec l'ex-championne des Internationaux des États-Unis Samantha Stosur.

Stosur devra éventuellement affronter le service dévastateur de Raonic dans le match ultime, un double par équipe mixte.

«Le match de double mixte est celui qui me préoccupe le plus, a admis Raonic jeudi. Je devrai mettre l'emphase sur mon service, parce que ce sera inquiétant si je suis victime de quelques retours gagnants.

«Je devrai y mettre toute la gomme. J'essaie toujours de servir à pleine puissance, mais il faut mettre l'emphase sur la précision plutôt que sur la vitesse affichée au radar.»

Le Canada dispute la Coupe Hopman pour la deuxième fois de son histoire, après la performance de Frank Dancevic et Maureen Drake en 2004.

Raonic, classé huitième raquette au monde, a indiqué qu'il était optimiste quant à l'issue de la compétition. Le Canada fait partie du groupe B en compagnie de l'Australie, de l'Italie et de la Pologne, tandis que le groupe A est formé de la République tchèque, de la France, de l'Espagne et des États-Unis.

«Je me sens bien depuis que je me suis remis à l'entraînement à Monte Carlo, a assuré Raonic. Je suis très concentré sur cet événement. Tu as trois matchs garantis, en plus des journées de congé. C'est l'idéal afin de se préparer pour les Internationaux d'Australie. Ce sont presque les mêmes conditions de jeu que celles qui prévaudront à Melbourne.»

Raonic a aussi indiqué qu'il avait hâte de jouer avec Bouchard, qui s'est hissée au 32e échelon mondial.

«Eugenie joue bien et possède une certaine expérience en double mixte, elle est très athlétique et n'a pas peur de monter au filet. Elle bouscule ses adversaires, et c'est l'idéal pour le double mixte.»

PLUS:pc