NOUVELLES

Liban: l'Arabie condamne l'attentat et prévient ses ressortissants

27/12/2013 12:48 EST | Actualisé 26/02/2014 05:12 EST

L'Arabie saoudite et plusieurs pays du Golfe ont fermement condamné vendredi l'assassinat d'un homme politique libanais hostile à Damas, et Ryad a conseillé à ses ressortissants de ne pas se rendre au Liban.

Les autorités saoudiennes ont annoncé avoir "suivi avec une grande inquiétude et préoccupation l'attentat terroriste scandaleux" qui a secoué la capitale libanaise et fait au total six morts, selon un communiqué diffusé par l'agence SPA.

"Le royaume condamne fermement cet acte criminel lâche et appelle toutes les parties au Liban à écouter la voix du rationalisme et du bon sens (...) et insiste sur la nécessité pour l'Etat de renforcer son autorité et celle de l'armée sur tout le territoire libanais", ajoute le communiqué.

Ryad a de plus conseillé aux Saoudiens de ne pas se rendre au Liban, ou de quitter le pays pour ceux qui s'y trouvent déjà, selon l'agence SPA.

Le ministère qatari des Affaires étrangère a également condamné "fermement cet acte criminel qui entre en contradiction avec toutes les valeurs humaines et qui menace de pousser la région dans le chaos et l'instabilité."

Le Koweït a diffusé un communiqué similaire et appelé "à la retenue et à l'unité" au Liban.

Mohammad Chatah, un proche conseiller de l'ex-Premier ministre libanais Saad Hariri, hostile au régime syrien et à son allié le Hezbollah, a été tué vendredi dans un attentat à la voiture piégée à Beyrouth marquant une nouvelle escalade dans ce pays divisé entre partisans et opposants de Damas.

L'Arabie saoudite est un ferme soutien du camp Hariri au Liban et, avec le Qatar, de la rébellion contre le régime de Bachar al-Assad en Syrie.

str-lyn/srm/fcc/cbo

PLUS:hp