NOUVELLES

Le président de Hyundai aux États-Unis démissionnera à la fin de l'année

27/12/2013 04:58 EST | Actualisé 26/02/2014 05:12 EST

John Krafcik, le président et chef de la direction de Hyundai America, démissionnera à la fin de l'année, a annoncé l'entreprise vendredi. Il sera remplacé par David Zuchowski, l'actuel vice-président exécutif aux ventes qui a rejoint la compagnie en février 2007.

Lorsque M. Krafcik est devenu président des activités américaines en 2008, les voitures de l'entreprise étaient loin d'attirer les regards et tombaient souvent en panne. Pendant son mandat, il a fait adopter des améliorations en termes de qualité, de style et d'efficacité énergétique pour aider à augmenter les ventes.

Le constructeur automobile avait déjà commencé à changer avant l'arrivée de M. Krafcik, offrant une garantie de 10 ans ou 160 000 kilomètres avec ses voitures. Mais la transformation de dindon de la farce à joueur majeur a pris de la vitesse sous sa gouverne.

M. Krafcik ne s'est par ailleurs pas simplement concentré sur le moteur, mais également sur la façon dont les gens utilisaient leurs voitures comme espace personnel.

Lors d'une entrevue donnée en 2012 à l'Associated Press, il indiquait ainsi que «trouver de l'espace pour les objets des gens était l'une des priorités».

La compagnie a toutefois traversé une période difficile au début de 2013 lorsque ses usines ont atteint leur capacité de production maximale. Cela a fini par coûter des ventes à Hyundai.

Aux États-Unis, ces ventes n'ont augmenté que de 1,9 pour cent pour le premier semestre, soit moins du quart des 8,4 pour cent de croissance moyenne de l'industrie.

PLUS:pc