NOUVELLES

Le Congrès doit proroger les indemnités chômage dès son retour (Maison Blanche)

27/12/2013 03:42 EST | Actualisé 26/02/2014 05:12 EST

La Maison Blanche a appelé vendredi les élus du Congrès à proroger les allocations chômage dès leur retour de vacances, alors que ce dispositif fédéral expire samedi pour 1,3 million d'Américains.

Le président Barack Obama a promulgué jeudi une loi d'orientation qui encadrera le budget fédéral pour les deux années à venir, fruit de négociations acharnées entre républicains et démocrates.

Mais cet accord a laissé de côté la question des indemnités pour les chômeurs de longue durée, un dispositif qui expirera samedi, alors que les membres de la Chambre aux mains des républicains et le Sénat dominé par les démocrates sont partis en vacances de Noël sans voter à ce sujet, et ne recommenceront à siéger que le 3 janvier.

"Laisser 1,3 millions d'Américains perdre brutalement leurs allocations chômage n'a pas de sens d'un point de vue économique, est contraire à nos valeurs et va à l'encontre des précédents", a affirmé le principal conseiller économique du président Obama, Gene Sperling.

Avant de partir en vacances dans son Etat natal d'Hawaii (Pacifique), M. Obama avait appelé le Congrès à proroger ce dispositif mis en place par son prédécesseur républicain George W. Bush, à une époque où le taux de chômage n'était que de 5,6%.

Ce taux est récemment descendu à 7% après avoir atteint 10% à la suite de la récession de 2007-2009. Le dispositif fédéral prend le relais quand les chômeurs arrivent en fin de droits au niveau des Etats.

"Le président et les chefs de file démocrates ont insisté sur l'importance de proroger les allocations dès le retour au travail du Congrès", a remarqué M. Sperling, en appelant les républicains à soutenir une proposition de loi présentée par le sénateur démocrate du Rhode Island (nord-est) Jack Reed et son collègue du Nevada (ouest) Dean Heller qui prévoit de reprendre le versement des allocations au moins jusqu'en mars.

tq/rap

PLUS:hp