NOUVELLES

La Bourse de Toronto clôture en hausse, alors que le titre de BlackBerry chute

27/12/2013 05:56 EST | Actualisé 26/02/2014 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a conclu la semaine avec une forte progression, alors qu'elle tentait de reprendre du terrain face aux indices américains, après avoir été fermée pour Noël et le «Boxing Day».

L'indice composé S&P/TSX a clôturé en hausse de 69,96 points, à 13 587,98, le plus haut niveau depuis mai 2011.

Le huard a chuté de 0,75 cent, à 93,42 cents US, son seuil le plus bas depuis février 2010, au moment où le dollar américain s'est affaibli par rapport à l'euro.

Le gain sur le TSX est survenu alors que les marchés digéraient la nouvelle de la vente d'actions pour 26 millions $ du cofondateur de BlackBerry Mike Lazaridis.

La transaction, dévoilée après la fermeture des marchés, mardi, porte les parts de M. Lazaridis dans la société technologique ontarienne à seulement cinq pour cent. Le titre de BlackBerry a glissé de 5,09 pour cent, ou 42 cents, à 7,83 $.

Sur Wall Street, les indices américains ont clôturé sans grand changement. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a perdu 1,47 point, à 16 478,41, et l'indice de référence S&P 500 a cédé 0,61 point, à 1841,41. L'indice du Nasdaq a gagné 10,59 points, pour s'établir à 4156,59.

Les marchés américains avaient évolué à de nouveaux sommets, jeudi. Les investisseurs étaient encouragés ces derniers jours par un recul marqué des demandes d'assurance-emploi la semaine dernière, un autre signe d'une amélioration de l'économie américaine plus importante qu'anticipé.

La plupart des secteurs sur le TSX ont fait des gains, les métaux de base menant le bal avec une progression de 2,36 pour cent.

Le secteur aurifère suivait, avec 1,63 pour cent, et les prix de l'or ont avancé de 1,70 $, à 1214 $ US l'once.

Le pétrole brut pour livraison en février a crû de 77 cents, à 100,32 $ US le baril, tandis que le cuivre pour livraison en mars a glissé d'un cent, à 3,39 $ US la livre.

Bien que vendredi a été une journée régulière de transactions à Toronto et aux États-Unis, l'actualité économique était au ralenti. Il reste seulement deux jours de transactions en 2013, et la tendance de faible volume des Fêtes devrait se poursuivre.

PLUS:pc