NOUVELLES

Inde: cinq morts dans un attentat au vélo piégé attribué à des séparatistes

27/12/2013 03:44 EST | Actualisé 25/02/2014 05:12 EST

Cinq personnes ont été tuées dans l'explosion d'une bombe transportée par un cycliste jeudi soir dans l'est de l'Inde, un attentat attribué aux militants séparatistes de la région de Darjeeling, a indiqué vendredi la police.

Selon les enquêteurs, la bombe attachée au vélo a explosé prématurément, tuant un militant de l'organisation séparatiste KLO (Kamtapur Liberation Organisation), Lalmohon Debnath, qui devait la déposer ailleurs.

Dix personnes ont également été blessées dans cette explosion survenue près d'une école dans la ville de Jalpaiguri, dans l'Etat du Bengale-Occidental, a précisé la police.

"Les premières constatations montrent que Debnath transportait la bombe pour la poser ailleurs", a dit l'inspecteur général de la police du Bengale-Occidental Anuj Sharma, à l'AFP.

"Une minuterie devait déclencher l'explosion mais la bombe a explosé subitement alors qu'il traversait un pont", a-t-il ajouter. "Debnath a été coupé en deux par l'explosion (..) Il ne s'agit probablement pas d'une attaque suicide", a poursuivi le policier.

La police avait reçu un renseignement sur un possible attentat et avait arrêté trois membres du KLO avant l'explosion survenue deux jours avant l'anniversaire de la fondation de l'organisation le 28 décembre, a encore dit M. Sharma.

Le KLO a déjà perpétré plusieurs attentats au moyen d'engins explosifs attachés à un vélo, tuant ainsi quatre personnes en 2009 dans cette même ville de Jalpaiguri.

L'organisation milite pour la création d'un Etat séparé, le Kamtapur, au sein du Bengale-Occidental, qui inclurait en particulier la région de Darjeeling, renommée pour ses plantations de thé, et cinq autres districts, dont certains sont frontaliers avec le Bangladesh et le Bhoutan.

Le Bengale Occidental est l'un des plus grands Etats indiens, Jalpaiguri se trouvant à 600 km environ au nord de la capitale de l'Etat, Kolkata (anciennement Calcutta).

Le gouvernement indien a approuvé en juillet la création d'un nouvel Etat, le Telengana, né de la cession de l'Andhra Pradesh (sud), certains critiquant une décision qui pourrait donner des arguments à d'autres mouvements séparatistes.

str-co/ef/ml

PLUS:hp