NOUVELLES

Hagel salue la décision du Japon de déménager une base américaine à Okinawa

27/12/2013 11:29 EST | Actualisé 26/02/2014 05:12 EST

Le chef du Pentagone Chuck Hagel a salué vendredi la décision des autorités japonaises d'autoriser le déplacement d'une base américaine à l'intérieur de l'île d'Okinawa, estimant qu'il s'agissait d'une "étape importante" dans les relations entre Washington et Tokyo.

M. Hagel s'est félicité de ce feu vert reporté à de nombreuses reprises depuis des années, qui permettra selon lui un redéploiement des forces américaines dans cette zone et renforcera la stratégie de "rééquilibrage" des Etats-Unis dans la région Asie-Pacifique.

"Atteindre cette étape importante montre clairement que l'alliance (américano-nippone) est capable de faire face à des problèmes complexes afin de gérer efficacement les défis du 21e siècle en termes de sécurité", a souligné le ministre américain de la Défense dans un communiqué.

Après plus de 17 ans de débats et querelles politiques sur cette question, le gouverneur d'Okinawa a donné vendredi son feu vert au déplacement de la base aérienne américaine de Futenma à l'intérieur de cette île du sud du Japon, une avancée importante dans un dossier qui perturbe les relations entre Washington et Tokyo depuis des années.

Les autorités d'Okinawa ont officiellement signé une autorisation pour la création de terrains artificiels en bordure du littoral oriental de l'île, sur la commune de Nago.

Il s'agissait d'une étape indispensable au transfert vers cette baie de la base actuellement située dans la ville de Ginowan (sud d'Okinawa), une zone de forte concentration urbaine où ces installations sont très critiquées.

"Résoudre ce dossier vieux de plusieurs années va nous permettre de passer à l'étape supérieure dans nos relations, au moment où nous revoyons les lignes directrices sur la coopération dans la défense entre les Etats-Unis et le Japon", a dit M. Hagel.

Celui-ci a assuré que le Pentagone était engagé à construire une présence militaire américaine "avec le moins d'impact possible sur la population d'Okinawa", où est basée une bonne partie des 47.000 soldats américains présents au Japon.

Le transfert de cette base fait partie du projet de diminuer la présence militaire des Etats-Unis à Okinawa, en réduisant le nombre de Marines sur l'île de 18.000 à 10.000 dans les années à venir, pour les envoyer en Australie ou sur le territoire américain de Guam.

Cela s'intègre dans la stratégie dite de "rééquilibrage" ou de "pivot" de Washington en Asie, qui prévoit d'envoyer plus de navires et de soldats dans le Pacifique afin notamment de contrer l'influence militaire croissante de la Chine.

ddl/sam/gde

PLUS:hp